Hanoi (VNA) – La ratification par l’Assemblée nationale du Vietnam de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTTP) montre la détermination politique du pays à s’intégrer plus profondément et plus activement dans la région et le monde.
 
Selon les experts, le CPTPP, une fois entré en vigueur, devrait doper les exportations, notamment textiles. Photo: VNA

Le CPTPP a été signé en mars dernier pour remplacer l’accord de partenariat transpacifique (TPP), après le retrait des États-Unis.

Des représentants de l’Australie, du Brunei, du Canada, du Chili, du Japon, de la Malaisie, du Mexique, de la Nouvelle-Zélande, de Singapour et du Vietnam ont signé au Chili le traité, considéré comme le plus important pacte de libre-échange au monde, représentant environ 15% du commerce mondial.

Cet accord entrera en vigueur 60 jours après sa ratification par au moins six des 11 pays membres. Jusqu’à présent, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Australie, le Japon, le Mexique et Singapour ont donné le feu vert à cet accord. Le Vietnam est devenu le septième membre à le faire.

Le CPTPP, avec 11 pays signataires dont le Vietnam, est un des plus importants accords commerciaux mondiaux, avec un marché d’environ 500 millions de personnes et un PIB de quelque 10.000 milliards de dollars, soit 13% du PIB mondial et 15% du commerce mondial.

Cet accord ambitieux est le résultat de négociations menées l’année dernière par ces pays après le désengagement des États-Unis de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) en 2017.

Les 11 pays signataires sont le Canada, le Mexique, le Pérou, le Chili, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Japon, Singapour, le Brunei, la Malaisie et le Vietnam. Avec ses engagements forts concernant l’ouverture du marché, le CPTPP promet de leur apporter de nombreux avantages économiques.

Non seulement il envisage des réductions tarifaires sur les marchandises, l’ouverture du marché des services, la propriété intellectuelle et les obstacles au commerce, mais il aborde également de nouvelles questions telles que le travail, l’environnement, les marchés publics et les entreprises publiques.

Le CPTPP est exhaustif et progressif car il veille à ce que tous les habitants des pays membres bénéficient des avantages économiques prévus par l’accord.

En outre, les économies parties à ce traité de libre-échange ont également scellé des accords bilatéraux relatifs à leurs domaines d’intérêt sous diverses formes.

La participation du Vietnam à cet accord en tant que l’un des premiers membres témoigne de la politique d’intégration internationale du Parti communiste du Vietnam et de l’Etat vietnamien, confirme son rôle géopolitique en Asie du Sud-Est et en Asie-Pacifique, et renforce sa position dans la région et le monde.

Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI), le CPTPP renforcera les liens commerciaux entre le Vietnam et les marchés potentiels de l’Amérique latine.

Il a vu dans cet accord des oppportunités de promouvoir le développement économique et d’améliorer les conditions de vie de la population, de diversifier les relations économiques et de réduire la dépendance à l’égard de plusieurs marchés.

Selon des études du ministère du Plan et de l’Investissement (MPI), le CPTPP aidera le Vietnam à augmenter son produit intérieur brut et ses exportations respectivement de 1,32% et 4,04% en 2035.

Selon les experts, l’accord permettra au Vietnam de restructurer le marché des importations de manière plus équilibrée, ce qui augmentera l’autonomie de l’économie nationale.

L’année dernière, la valeur des échanges commerciaux entre le Vietnam et les pays membres du CPTPP a atteint plus de 67,33 milliards de dollars, chiffre qui représente 15,84% du chiffre d’affaires à l’export et à l’import du pays.

Le Vietnam entretient des relations commerciales avec 200 pays et territoires et le commerce du pays avec chacun des pays membres du CPTPP est estimé à plus de deux milliards de dollars. Entre-temps, les échanges entre le Vietnam avec chaque membre du CPTPP ont atteint en moyenne plus de 6,7 milliards de dollars.

Le Japon est le plus grand partenaire commercial du Vietnam parmi les économies du CPTPP, avec des échanges bilatéraux totalisant 33,4 milliards de dollars.

Selon les chiffres du Département de l’investissement étranger, le Japon a investi 56,2 milliards de dollars au Vietnam, contre 46,2 milliards de dollars pour Singapour, 12,5 milliards de dollars pour la Malaisie, 5 milliards de dollars pour le Canada, près de 1,86 milliard de dollars pour l’Australie et plus d’un milliard de dollars pour le Brunei. – VNA