La multiplication des sandwichs vietnamiens de Lê Sa Long

Lê Sa Long voue une véritable passion pour le bánh mì et exprime son amour pour ce plat emblématique de la cuisine vietnamienne dans sa récente collection de peintures.

Hanoi (VNA) –  Lê Sa Long voue une véritable passion pour le bánh mì et exprime son amour pour ce plat emblématique de la cuisine vietnamienne dans sa récente collection de peintures.

La multiplication des sandwichs vietnamiens de Lê Sa Long ảnh 1Un sandwich vietnamien farci de viande de porc et une tasse de cà phê sua (café au lait). Photo: Lê Sa Long/CVN

Le bánh mì (sandwich vietnamien) est très populaire dans la gastronomie de rue et omniprésent dans les peintures de l’artiste Lê Sa Long. Sa collection a été présentée lors du premier Festival du bánh mì, tenu du 30 mars au 2 avril dernier à Hô Chi Minh-Ville.

Le peintre exprime notamment son amour pour la ville à travers une série de peintures et de croquis représentant ce plat de rue incontournable. Cette série comprend 30 œuvres réalisées à l’huile, à l’aquarelle, au pastel et au fusain, chacune revêtant une histoire particulière associée au pain.

Les peintures de Lê Sa Long représentent notamment des vendeurs de rue de pain, le chef cuisinier américain Anthony Bourdain dégustant un sandwich, une distribution gratuite de pains aux pauvres lors de la période de distanciation sociale à Hô Chi Minh-Ville en 2021 due à la pandémie de COVID-19, le major Nguyên Huu Dao, membre de l’équipe de secours et de sauvetage de la Police de Hô Chi Minh-Ville, assis et mangeant du pain au milieu des décombres lors d’une mission d’assistance, de recherche et de sauvetage en Turquie. Ou bien la reine de beauté H’Hen Niê vêtue d’un costume sur le thème du pain lors du concours Miss Univers 2018, ou encore le fameux bánh mì rouge fait à base de thanh long (fruit du dragon) et introduit par Kao Siêu Luc, Pdg de la chaîne ABC Bakery, surnommé le “roi du pain”…

La multiplication des sandwichs vietnamiens de Lê Sa Long ảnh 2Un magasin de bánh mì connu à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Lê Sa Long/CVN

Petites histoires

À travers ses œuvres, Lê Sa Long raconte des histoires et des souvenirs liés au sandwich. Un soir pluvieux de juin 2021, alors qu’il se rendait chez un ami dans la rue Vu Huy Tân de l’arrondissement de Binh Thanh, il entendit une voix criant dans la ruelle déserte : “Le bánh mì de Saïgon (ancien nom de Hô Chi Minh-Ville, Ndlr) est particulièrement délicieux, 3.000 dôngs le pain !”. Il décida alors d’en acheter dix. Après la pandémie, il tomba par hasard sur le fils du vieux vendeur et apprit que l’homme était décédé des suites du Covid-19. Son fils continue depuis à vendre du pain dans les ruelles de la mégalopole du Sud.

Une autre œuvre s’inspire de ses souvenirs d’enfance lorsqu’il vivait dans la ville de Sa Dec, province de Dông Thap, delta du Mékong. Sa voisine, âgée de plus de 70 ans, aimait beaucoup les enfants. Chaque fois qu’elle rendait visite à son fils à Hô Chi Minh-Ville, elle rapportait plusieurs dizaines de miches de pain qu’elle distribuait aux enfants du quartier. L’œuvre la montre notamment dans un bateau avec des pains et un bouquet de fleurs en guise d’offrande pour Bouddha.

Le peintre fait savoir que son projet artistique a débuté en août 2022. Il compte créer 20 œuvres supplémentaires et prévoit de terminer cette collection à l’occasion de la Journée mondiale du pain, le 16 octobre prochain. Et cette série d’ouvrages sera également présentée au public.

“Lorsque les visiteurs verront mes peintures, ils découvriront une grande variété d’ingrédients du bánh mì tels que shumai, pâté, boulettes de poisson frits, viande de porc grillée, ainsi que des sandwicheries célèbres, locales comme étrangères”, s’enthousiasme Lê Sa Long. – CVN/VNA

Voir plus