Cérémonie d'ouverture de l'exposition. Photo : VNA

 
Hanoi (VNA) - Une exposition intitulée « La cité impériale de Thang Long à travers les tablettes de bois des Nguyên, patrimoine documentaire mondial » a ouvert ses portes le 23 novembre à Hanoi. Cet événement s’inscrit dans le cadre des activités célébrant la Journée du Patrimoine culturel du Vietnam (le 23 novembre).

L’exposition présente au public plus de 60 tablettes de bois de la dynastie des Nguyên (1802-1945) ainsi que des documents et des images sur l’envergure, l’architecture et le processus de construction de la cité impériale de Thang Long.

Ces documents donnent également aux visiteurs un aperçu de la naissance et du développement de la citadelle antique et réaffirment les valeurs en termes d'architecture, de techniques de construction et d'urbanisme de la citadelle impériale de Thang Long comme le centre du pouvoir du Vietnam pendant plus de 1 000 ans.

Ils contribuent pour une grande part à la restauration et à la préservation des patrimoines culturels du Vietnam.

La cité impériale de Thang Long

La cité impériale de Thang Long, situé au cœur de la capitale du Vietnam, est la partie la plus essentielle et la mieux préservée de l'ancienne citadelle impériale de Thang Long.

L'ancienne cité impériale de Thang Long a une histoire de plus de dix siècles à travers les règnes des dynasties impériales des Lý (1010-1225), des Trần (1225-1413) et des Lê (1428-1789). Ce vaste ensemble comprend des bâtiments mais aussi d'autres vestiges enfouis. Grâce à de multiples fouilles archéologiques, les experts ont mis au jour des témoignages de la position centrale de l'ancienne cité impériale où avaient lieu les rites et cérémonies les plus importants de la nation. Ce site était le centre politique, le siège des dynasties, mais aussi le centre culturel et économique de la capitale.

Le 31 juillet 2010, la cité impériale de Thang Long a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO

Les tablettes de bois des Nguyên

Sous le règne des Nguyên (1802-1945), du fait de la nécessité de vulgariser les normes sociales et les articles de loi obligatoires, et, en même temps, de faire connaître la vie et le règne des rois et la carrière des seigneurs, ainsi que les événements historiques, la Cour impériale a autorisé que de nombreux ensembles d’ouvrages d’histoire et d’œuvres littéraires sont gravés sur bois et imprimés pour être diffusés, ce qui a contribué à l’avènement d’un type particulier de support, la tablette de bois. Il s’agit de pièces d’origine, réalisées en un seul exemplaire.

Les 34 555 tablettes de bois de la dynastie des Nguyên ont aidé à garder une trace des documents officiels et historiques ainsi que des livres classiques et historiques.

Par conséquent, au-delà de leur valeur historique, elles ont également une valeur artistique et technique puisqu’elles marquent le développement de professions dans le domaine de la sculpture et de l'imprimerie au Vietnam. Leur importance et leur grande valeur ont encouragé la dynastie féodale et l'Etat du Vietnam à porter une attention particulière à leur préservation.

Le 30 juillet 2009, les tablettes de bois de la dynastie des Nguyên ont été reconnues en tant que patrimoine documentaire de l’humanité par l’UNESCO. Elles sont devenues la première entrée du Vietnam dans la liste de l'UNESCO du Programme Mémoire du monde. Les Tablettes de bois de la dynastie des Nguyen sont des documents particulièrement rares du Vietnam ainsi que du monde entier. -NDEL/VNA