Photo : soha.vn

 

Hanoï (VNA) - Selon des données préliminaires du Département général des Statistiques, en janvier 2018, environ 1.000 véhicules finis – notamment automobiles – ont été importés au Vietnam, pour une valeur de 94 millions de dollars.

Par rapport au mois précédent, les importations nationales de véhicules ont connu une chute tant en volume qu’en valeur. En décembre 2017, le pays avait en effet importé 14.000 unités pour 360 millions de dollars.

Ce recul incroyable est dû pour l’essentiel aux impacts de l’arrêté N°116 du gouvernement, entré en vigueur le 1er janvier 2018, concernant les conditions de fabrication, d’assemblage, d’importation et de commerce des services de garantie et d’entretien pour les entreprises importatrices vietnamiennes.

Ainsi, les importateurs d’automobiles doivent-ils désormais répondre à des conditions draconiennes dont avoir un établissement de garantie, d’entretien des automobiles conforme aux normes permises ; posséder un certificat de qualité du lieu de production ; contrôle de la qualité d'un véhicule dans tout un lot de véhicules importés ; avoir suffisamment de papiers d’importation d’automobiles répondant aux prescriptions du gouvernement publiées depuis le 1er  janvier.

Grâce à cet arrêté, les consommateurs seront sûrs de posséder des véhicules de bonne qualité. Cependant, ces nouvelles prescriptions entraîneront aussi une forte hausse des frais d’immatriculation et d'entreposage. Cela rehaussera les prix de vente sur le marché domestique.

Actuellement, de nombreuses entreprises domestiques ont provisoirement arrêté leurs importations pour être en mesure de répondre aux prescriptions stipulées dans l’arrêté N°116.

Sur la base de cette situation, les importations de véhicules lors de ce premier semestre s’annoncent-elles moroses, et ce malgré la demande croissante. - CPV/VNA