Photo : internet

Hanoï (VNA) – Les capitaux japonais représentaient plus de la moitié des 760 millions de dollars d’investissement direct étranger injectés au Vietnam en janvier 2019.

Selon le Département des investissements étrangers, les capitaux japonais en janvier se sont élevés à 364 millions de dollars. Kyoshin, Katolec Global Logistics et Sews-Components Vietnam II, eux seuls, représentaient 200 millions de dollars sur ce total.

Concrètement, la sarl Kyoshin a augmenté ses investissements au Vietnam de 134,7 millions de dollars pour élargir ses ateliers de production et d’exportation de pièces détachées électriques. Katolec Global Logistics a investi 65 millions de dollars dans la construction d’entrepôts de marchandises à Ha Nam (Nord). Sews-Components Vietnam II, de son côté, a injecté 64,89 millions de dollars dans la construction d’une usine à Hung Yen (Nord).

Ainsi, le Japon est devenu le plus grand investisseur au Vietnam pour janvier 2019, devant la République de Corée (349,1 millions de dollars) et la Chine (307,8 millions de dollars). C’était aussi le pays du Soleil-Levant qui a occupé la première place parmi les investisseurs étrangers au Vietnam en 2018, avec près de 8,6 milliards de dollars.

Selon Goki Nobuta, directeur général de la sarl de la zone industrielle (ZI) Thang Long à Vinh Phuc, les investissements japonais au Vietnam sont toujours en forte croissance. La ZI Vinh Phuc a récemment accueilli huit entreprises japnaises. Une fois achevée, cette zone devrait réunir environ 80 investisseurs japonais axés sur les industries auxiliaires, les technologies avancées, la production de pièces détachées pour l’automobile, des produits de l’ingénierie, etc.

Le Docteur Nguyen Huu Thang, ancien chef du Département des investissements étrangers, prévoit que les capitaux japonais au Vietnam en 2019 dépasseront le niveau de 2018 et continueront de progresser dans les années à venir.

Pour l’économiste Vo Tri Thành, pour attirer davantage d’IDE, le Vietnam doit continuer à améliorer l’environnement d’investissement et accélérer la réforme administrative.

Selon les statistiques du Département des investissements étrangers, en janvier 2019, les capitaux étrangers ont principalement été injectés dans 18 domaines, surtout l’industrie manufacturière, les sciences et technologies, l’immobilier. Le mois précédent, les décaissements se sont élevés à 1,55 milliard de dollars, soit une hausse de 9,2% en variation annuelle.-VNA