En plus de 20 années de mise en œuvre du programme de lutte contre la pauvreté, Hô Chi Minh-Ville a obtenu des résultats encourageants, quatre arrondissements ayant atteint une année avant terme leurs objectifs en la matière pour la 4e période, de 2014 à 2015.

Selon le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, le taux de pauvreté suivant les seuils de revenus de la 4 e période, moins de 16 millions de dôngs par personne et par an, est de 2,4%, ce qui représente 47.684 foyers. Et ceux qui sont au seuil de la pauvreté, soit de 16 à 21 millions de dôngs, sont 49,651, soit un taux de 2,5%.

Le 11 e arrondissement est un modèle de lutte contre la pauvreté. En dehors des crédits à taux préférentiel, les autorités ont créé de l’emploi stable pour 312 pauvres, en ont envoyé 10 autres à l’étranger, et ont organisé des formations professionnelles au profit de 86 autres. Elles ont également accordé 6.700 cartes d’assurance-santé, et 958 bourses d’une valeur totale de 332 millions de dôngs...

M me Nguyên Thi Thêm, responsable du service de la lutte contre la pauvreté de l’arrondissement de Tân Binh, a déclaré qu’en 2012, il y avait encore 1.444 foyers défavorisés. Mais grâce à ses politiques d’assistance telles que formation professionnelle, prêt à taux préférentiel, envoi de travailleurs à l’étranger... Tân Binh n’a plus de famille pauvre suivant le seuil de pauvreté de la ville de la période 2014-2015.

Critères concrets

Le recul du taux de pauvreté de la ville est rapide, mais toujours pas durable, car la plupart des foyers sortent de la pauvreté grâce à du travail temporaire ou peu stable, par exemple et avec le bénéfice d’un crédit à taux préférentiel, un petit boulot, un magasin de gâteaux...