Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Ces dernières années, le modèle de "classe moderne et avancée", qui est en phase expérimentale à Hô Chi Minh-Ville, a été apprécié par enseignants, élèves et leurs parents. Même si les résultats ne satisfont pas encore le secteur éducatif, cela reste une orientation incontournable pour optimiser le potentiel des élèves.

Les élèves de l'école Vo Thi Sau participent à une activité parascolaire autour de la production de légumes aux normes VietGap.

Le collège Ly Thanh Tông, dans le 8e arrondissement, a commencé à mettre en œuvre le modèle de "classe moderne et avancée" cette année scolaire 2017-2018, dans six classes. Selon ce modèle, chaque classe a un effectif de 30 à 33 élèves. Les cours comprennent de nombreuses activités de pratique.

Nguyên Thi Binh Minh, élève de la classe 6A3, a confié : "Avec ce modèle, je participe à des clubs, apprends avec un professeur natif et pratique les sports que j’aime, tout en m’amusant. En outre, nous sommes encouragés à apprendre grâce à des jeux éducatifs. Je ne me sens plus stressée comme les années précédentes".

Lê Thi Diêm Phuong a déclaré avec enthousiasme: "À côté des  cours formels, nous assistons à des activités sociales, qui nous permettent d'acquérir plus de compétences et de savoir-vivre. Nous aimons cette innovation".

Dans ce modèle avancé, les enseignants doivent être actifs dans l’élaboration des plans de cours, ainsi que dans l’animation des activités de classe pour aider les élèves à développer toute leur créativité.

Par exemple, lorsqu’un enseignant présente une leçon dans une discipline, il doit aussi y introduire d’autres matières comme biologie, chimie, mathématique... Les élèves bénéficient de cours bilingues vietnamien-anglais. Des moyens éducatifs modernes comme projecteur, écran, micro… sont disponibles.

Selon Nguyên Cao Cuong, enseignant de mathématiques, "pour un cours avancé, je dois préparer un plan très détaillé. L’enseignement de ce modèle oblige à lire beaucoup de livres, ainsi qu’à acquérir sans cesse de nouvelles connaissances".

Le modèle de "classe moderne et avancée" est mis en œuvre à tous les niveaux avec l'approbation de la majorité des parents, élèves et enseignants. Au contraire des modèles traditionnels, les élèves bénéficiaires sont au cœur des activités de cours. Ils apprennent dans un environnement éducatif confortable et peuvent développer naturellement des valeurs humanistes et académiques.

Nguyên Long Giao, responsable du collège Ly Thanh Tông, a souligné que les élèves mettaient à jour en permanence de nouvelles connaissances. À la fin de leurs études, ils recevront des certificats internationaux en informatique ou en anglais.
 

Les élèves de Vo Thi Sau jouent au Lego pour développer leur créativité.

Cam Phu Nhân, parent d’un élève d’une classe avancée, a exprimé : "Au début, j'étais un peu hésité vis-à-vis de ce nouveau programme. Mais je m’aperçois maintenant que mon enfant est plus actif en communication. Son esprit et son intelligence sont plus vifs aussi".

Un modèle encore à perfectionner

Hô Chi Minh-Ville dispose de 34 écoles de la maternelle au secondaire ayant adopté ce modèle.

Le Docteur Hoàng Mai Khanh, chef du Département de l’éducation de l'Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville, a indiqué que la décision 3036, promulguée en 2014 par le Comité populaire municipal, fixait les critères obligatoires pour les classes et écoles avancées.

Cette notion exige de développer globalement les potentiels de chaque élève. Et l’enseignant doit être considéré comme un "appui" ou un "guide". Pour avoir un enseignement digne de ce nom au Vietnam, il faudra investir dans le développement du personnel, du gestionnaire à l’enseignant.

Par rapport aux pays développés, le Vietnam a des retards, en particulier en termes de bases matérielles. Il est important d’associer la théorie des pays occidentaux aux traditions de l’éducation vietnamienne.

Nguyên Van Hiêu, directeur adjoint du Service de l’éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que la plus grande difficulté serait la pression sur les effectifs des élèves si la ville appliquait largement ce modèle.

Car selon le plan d’action jusqu’en 2020, chaque arrondissement et district disposera d’au moins trois écoles maternelles et primaires et deux écoles secondaires conformes à ces normes. Un objectif ambitieux.

En conclusion, le Docteur Hoàng Mai Khanh a mis l’accent sur la nécessité d’un corps enseignant bien formé pour appliquer des modèles de gestion des classes modernes. -CVN/VNA