Photo: VNA
Hanoi (VNA) – Le vice-président du comité populaire de Hanoi Nguyen The Hung a eu une séance de travail mercredi à Hanoï avec Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI) sur le renforcement de ses aides en faveur du projet de ligne ferroviaire urbaine N°3 de la capitale.

Se rendant auparavant sur le chantier du projet de ligne ferroviaire N°3 de Hanoï, Jonathan Taylor a analysé les défis auxquels la capitale vietnamienne doit faire face dans le processus de développement de transport urbain. Il a souligné que le développement d’un réseau de chemins de fer urbain était une solution efficace pour diminuer l'emploi des moyens de transport individuel.

Le vice-président du comité populaire municipal Nguyen The Hung a affirmé la détermination de sa ville dans l’amélioration des infrastructures de transport et la protection de l’environnement.

Selon lui, Hanoï recense actuellement environ 6 millions de motos et 600.000 autos. Le Premier ministre a approuvé le plan d’aménagement global de Hanoï permettant de construire neuf lignes de métro, d’une longueur totale de 410 km dont près de 70 km sous-terrains.

Hanoï a mis en chantier deux lignes de métro : N°3 et N°2A. La ligne N°3, d’une longueur de 15 km dont 4 km sous-terrains, a bénéficié les aides publiques au développement (APD) accordées par de nombreux pays et partenaires, dont la BEI.

En août dernier, la BEI a signé un accord qui permet d’ajouter 68 millions d’euros portant le total de ses aides à 141 millions de dollars, soit 15% du budget de ce projet. A ce jour, 50 millions d’euros ont été décaissés.

«Hanoï tient en haute estime les aides de la BEI et souhaite que la banque continue d’accompagner la capitale dans le développement de son réseau de chemins de fer urbain», a souligné Nguyen The Hung.

Le responsable de Hanoï a également appelé la BEI à soutenir ses projets de protection de l’environnement, notamment ceux sous forme de partenariat public-privé (PPP). -VNA