Hanoi partage ses experiences en matiere de developpement economique avec l'Afrique hinh anh 1Le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung, reçoit l'ancien président nigérien Olusegun Obasanjo. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Hanoï est prêt à partager ses expériences avec des experts africains en matière de développement économique, d’édification de la nouvelle Ruralité, de bien-être social et de lutte contre la pauvreté, a déclaré le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung.

En recevant l'ancien président nigérien Olusegun Obasanjo, l'ancien Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn Boshe et un groupe d’experts africains, le 2 mai à Hanoï, Nguyen Duc Chung a mis en exergue le développement socio-économique de la capitale vietnamienne après 30 ans du Doi moi (Renouveau) avec un PIB par habitant étant passé de 200 dollars à 5.100 dollars.

Le Produit intérieur brut régional (PIBR) de la capitale vietnamienne a enregistré une croissance moyenne de 7,34% ces dix dernières années, a-t-il déclaré, ajoutant que la ville accordait une attention particulière aux activités diplomatiques, au commerce, à la politique, à l’économie et à la culture.

Décrivant les défis rencontrés par la ville au cours de son processus de développement, notamment la pollution de l'environnement, les embouteillages, l'énergie et la préservation du patrimoine culturel, Nguyen Duc Chung a indiqué que Hanoï privilégiait actuellement trois mesures décisives: accélérer les réformes administratives, promouvoir la formation des ressources humaines qualifiées et développer les transports.

L'ancien président nigérien Olusegun Obasanjo a déclaré qu'il souhaitait étudier le modèle de développement socio-économique du Vietnam et de Hanoï en particulier.

Auparavant, la délégation d'experts africains, dirigée par le directeur de la Fondation Brenthurst, Gregory John Barrington Mills, a eu une séance de travail avec l’ancien vice-Premier ministre Vu Khoan pour acquérir des expériences du Vietnam sur le développement socio-économique, et se renseigner sur ses potentiels et ses perspectives.

Cette activité fait partie de la visite de la délégation africaine en Chine, en Malaisie et au Vietnam pour parachever le livre "L’Afrique peut-elle être la prochaine Asie" (Can Africa be the next Asia), financé par la Fondation sud-africaine Brenthurst. -VNA