Bà Ria-Vung Tàu (VNA) – Les autorités locales ont découvert jeudi 23 mai cinq tonnes d’écailles de pangolin au terminal international de Cai Mep (CMIT) dans cité municipale de Phu My, province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu.
 
Plus de 5 tonnes d’écailles de pangolin découvertes à Bà Ria-Vung Tàu (Sud). Photo : VNA

Des agents de lutte contre la contrebande de la région méridionale et des douaniers de la province de Bà Ria-Vung Tàu ont découvert 151 sacs contenant 5.264 tonnes d’écailles de pangolin lors d’un contrôle de deux conteneurs arrivés au CMIT.

Selon les premières informations disponibles, les conteneurs provenaient du Nigéria et son propriétaire, Nam Ha Trade-Service Co. Ltd, siégeant à Hô Chi Minh-Ville, avait précédemment déclaré qu’ils transportaient des noix de cajou.

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur la contrebande de ces produits illégaux.

Les écailles du pangolin, fourmiller menacé d’extinction, sont très prisées en Asie du Sud-Est pour leurs supposées propriétés médicinales contre l’acné, le cancer et l’impuissance.

Au Vietnam, la chasse, le commerce, le braconnage et le transport illégaux même d’un seul pangolin sont punis d’un à cinq ans d’emprisonnement et d’une amende de 500 millions de dôngs (22.000 dollars) à 2 milliards de dôngs (86.728 dollars). – VNA