Thua Thiên-Huê, 26 octobre (VNA) - Plus de 200 photos et objets présentant les conséquences de l'agent Orange / dioxine sur l'environnement ainsi que sur la santé humaine sont exposés lors d'une exposition qui a débuté dans la province centrale de Thua Thiên-Huê, le 25 octobre.

A l'exposition. Photo : Tuôi tre


L’exposition, qui durera un mois, met également en lumière les efforts du Vietnam, ainsi que le soutien et la coopération internationale dans le traitement des produits chimiques toxiques laissés par la guerre.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le général de brigade Ha Van Cu, commandant du corps de la chimie, a déclaré qu’entre 1961 et 1971, l’armée américaine a déversé sur les forêts du Vietnam environ 80 millions de litres de produits chimiques, dont 61% était de l’agent orange. Les dommages causés à l’environnement ont été immenses et extrêmes furent les stigmates corporels.

Thua Thiên-Huê est l’une des localités les plus touchées par la dioxine, en particulier l’aéroport A So du district d’A Luoi et les districts de Nam Dong et Phuc Loc.

Selon l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam, avec plus de 150.000 victimes de la deuxième génération d’après-guerre, 35.000 de la troisième génération, 2.000 de la quatrième génération, le pays compte plus de 4,8 millions de personnes directement exposées au défoliant, dont 3 millions en subissent encore les séquelles.-VNA