La zone contaminée de la dioxine à l'aéroport de Bien Hoa. Photo: VNA

Hanoi (VNA) -  L’Agence américaine de développement international (USAID) et l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne du ministère vietnamien de la Défense ont signé, vendredi à Hanoi, un accord d’aide non remboursable pour le projet de la désintoxication de la dioxine à l’aéroport de Bien Hoa, dans la province de Dong Nai (Sud).

Les signataires étaient Michael Greene, directeur de l’USAID au Vietnam, et le général Le Huy Vinh, commandant de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne.

Bien Hoa est le plus grand « point chaud » contaminé de la dioxine resté au Vietnam. La désintoxication de la dioxine dans cette région contribuera à minimiser les risques de contamination et les effets de la dioxine sur la santé humaine.

La désintoxication de la dioxine à l’aéroport de Bien Hoa durera pendant dix ans, avec un coût prévu de 390 millions de dollars. Les Etats-Unis s’engagent à coopérer avec le Vietnam et plus particulièrement, le ministère vietnamien de la Défense, dans le règlement des séquelles de la guerre, et à continuer de promouvoir les relations bilatérales dans l’économie, la culture et la sécurité.

Depuis 2000, les Etats-Unis ont coopéré avec le Vietnam pour régler les questions humanitaires et les séquelles de la guerre, notamment la destruction des engins non explosifs, l’identification des restes des soldats portés disparus pendant la guerre et la désintoxication de la dioxine. Fin 2018, l’USAID et le ministère vietnamien de la Défense devraient achever le projet de la désintoxication de la dioxine à l’aéroport de Da Nang (Centre) qui dure pendant six ans avec un coût de 110 millions de dollars. -VNA