Hô Chi Minh-Ville sous les eaux. Photo: VNA

Une rencontre de travail entre un groupe d’experts étrangers - venant du Japon, d’Allemagne, de Malaisie et de Taïwan (Chine) - et des dirigeants de Hô Chi Minh-Ville a eu lieu le 29 septembre dans la mégapole du Sud. Plusieurs solutions contre les inondations ont été proposées.

Selon le groupe d’experts, Hô Chi Minh-Ville fait face à des inondations récurrentes, majeures, surtout ce mois-ci. Actuellement, la ville dénombre 31 lieux d’inondations graves et d’autres apparaîtront au fur et à mesure que l’urbanisation progressera. On estime que 12% de la population de la ville sera impactée et que 23% des terrains érodés.

Selon ce groupe d’experts, les deux plans contre les inondations pour Hô Chi Minh-Ville, du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et de l'Agence de coopération internationale du Japon (JICA), présentent des faiblesses. Notamment, ils ne tiennent pas compte du changement climatique et les prévisions sur la montée des eaux sont imprécises.

«Il est nécessaire de proposer des solutions pour accélérer l’évacuation des eaux en élargissant le réseau d’égouts, de créer des lieux pour contenir l’eau comme lacs, tunnels. On doit lancer des projets à l’horizon 2050», a proposé le groupe d’experts.

Nécessité de mesures synchrones

Six mesures globales (urgente, à court terme et à long terme) ont donc été proposées, la plus marquante étant la modernisation du réseau d’évacuation des eaux en parallèle avec la construction de nouvelles infrastructures et la formation de ressources humaines compétentes. Dans un premier temps, il faut réévaluer l’efficacité des mesures que Hô Chi Minh-Ville a déjà déployées, pour lancer des projets.

«Ce groupe d’experts aidera Hô Chi Minh-Ville dans la recherche de mesures, de fonds, la formation de ressources humaines, etc», a informé un représentant de la société Tiên Bô Quôc Tê.

En conclusion de cette rencontre, Lê Thanh Hai, secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, a souligné que «la ville fait face à ce grand défi sur les inondations. Cela agit négativement sur sa croissance, sur la qualité de vie de ses habitants et crée des polémiques au sein de la société».  Il a apprécié les solutions proposées par le groupe d’experts. –CVN/VNA