Des soldats plantent un arbre lors de la cérémonie de lancement de la campagne de protection de l'environnement dans la ville de Son Tay, à Hanoï, le 26 juin. Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) – Le Comité central du Front de la Patrie du Vietnam (FPV) à Hanoï, en collaboration avec des organisations religieuses locales, a lancé le 26 juin une campagne de protection de l’environnement, en réponse au Mois d’action pour l’environnement 2019.

Lors d'une cérémonie de lancement dans le chef-lieu de Son Tay, la vice-présidente du comité municipal du FPV, Nguyen Thi Kim Dung, a appelé les dignitaires religieux et leurs fidèles à jouer un rôle actif dans la protection de l'environnement, la lutte contre le changement climatique et la conservation de la biodiversité.

Elle leur a suggéré de s'associer pour créer un environnement «vert - propre - magnifique» à travers les activités concrètes comme le nettoyage de l'environnement, l'interdiction des plastiques à usage unique et l'éteint des appareils électriques inutiles.

Le Comité municipal du FPV a déclaré qu'au cours des quatre dernières années, de nombreux résultats encourageants ont été enregistrés dans le cadre de sa coopération avec des organisations religieuses et le service municipal des Ressources naturelles et de l'Environnement afin de protéger l'environnement.

L’association municipale des bouddhistes a encouragé leurs membres à participer à des activités de protection de l’environnement et à diffuser les politiques du Parti et de l’État en la matière ainsi qu’à promouvoir des pratiques «vertes» au sein des pagodes, notamment en limitant le brûlage de papiers votifs.

Les dignitaires du Caodaïsme ont appelé tous les fidèles à planter des arbres, à nettoyer l'environnement, à arrêter de brûler des papiers votifs lors des rituels et à manger de la nourriture végétarienne.

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a organisé de nombreuses réunions pour sensibiliser ses fidèles à la protection de l’environnement et à la lutte contre les changements climatiques. Il les a également encouragé à prendre part à des opérations de nettoyage et à des activités caritatives.

Nguyen Thi Kim Dung a demandé aux organisations religieuses locales de promouvoir les communications afin d'améliorer les comportements du public, d'accroître les activités de bienfaisance et de mobiliser l'assistance matérielle et spirituelle des dignitaires religieux et des fidèles pour les activités de protection de l'environnement et de lutte contre le changement climatique.

Elle leur a également demandé de renforcer la supervision de la mise en œuvre  par les organes, unités et résidents locaux des politiques en ces matières.

D’ici à 2100, le niveau de la mer pourrait s’élever d'un à quatre mètres, ce qui n’exercerait guère de dégâts sur Hanoi. Hanoi devra cependant faire face à des problèmes liés à des conditions climatiques extrêmes : il fera plus froid en hiver et plus chaud en été, il y aura davantage de précipitations à la saison des pluies, etc.

Depuis quelques années, l’érosion côtière de six rivières s'est accélérée et de plus, le niveau d’eau a baissé. Hanoi a pris des mesures contre le changement climatique mais a encore besoin d’une évaluation globale sur les dégâts. -VNA