Des accords bilatéraux voulus pour doper les exportations textiles vers le Canada

Des accords bilatéraux sont nécessaires pour doper les exportations textiles vietnamiennes vers le Canada

Outre le CPTPP, le secteur vietnamien du textile et de l’habillement a également besoin d’un accord de libre-échange entre le Vietnam et le Canada ou d’un autre accord bilatéral pour pénétrer plus profondément dans le marché nord-américain, selon les experts.

Ottawa (VNA) – Outre l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), le secteur vietnamien du textile et de l’habillement a également besoin d’un accord de libre-échange entre le Vietnam et le Canada ou d’un autre accord bilatéral pour pénétrer plus profondément dans le marché nord-américain, selon les experts.

Des accords bilatéraux sont nécessaires pour doper les exportations textiles vietnamiennes vers le Canada ảnh 1Photo d'illustration: VNA

Actuellement, le Vietnam est le troisième fournisseur de produits textiles et d’habillement du Canada avec une part de marché d’environ 12%.

Lors d’une récente exposition de produits textiles et d’habillement au Canada, la Vietnam Export Garment Co., Ltd (VEG) est devenue l’une des deux entreprises vietnamiennes capables de produire des tissus qui satisfont au principe sur l’origine de matières premières du CPTPP.

Cependant, la conseillère commerciale vietnamienne au Canada, Trân Thu Quynh, a déclaré que le taux d’exploitation du CPTPP par la localisation de matériaux par les entreprises nationales reste à seulement environ 50%, ajoutant que l’Office du commerce du Vietnam s’efforce de guider les entreprises à élaborer des stratégies d’investissement et de logistique plus claires afin de mieux exploiter ce pacte.

Le Canada importe chaque année pour 13 à 15 milliards de dollars de produits textiles et d’habillement.

Le directeur exécutif de la Fédération canadienne du vêtement, Bob Kirke, a déclaré que les réglementations sur l’exportation de vêtements et de textiles énoncées dans le CPTPP, qui ont été adoptées avec la participation des États-Unis, un pays qui a quitté le pacte, présentaient de nombreuses lacunes. Par conséquent, les membres ont besoin d’accords de libre-échange bilatéraux pour faire face à cette situation, a-t-il indiqué.

Il a souligné que le Canada a signé des accords distincts avec le Chili et la Nouvelle-Zélande pour éliminer le principe sur l’origine de matières premières. Parmi les pays de l’ASEAN, le Canada a actuellement conclu un accord similaire avec l’Indonésie, a-t-il ajouté.

Kirke a estimé que les industries du vêtement et du textile du Vietnam et du Canada devraient se coordonner plus étroitement pour conseiller aux deux gouvernements de reconsidérer soigneusement l’accord afin de garantir des avantages pour les deux parties, ou d’envisager la signature de leur propre accord de libre-échange, augmentant ainsi la compétitivité des produits textiles et d’habillement du Vietnam. - VNA

Voir plus