Colloque sur la mission commerciale européenne dans la  décoration intérieure au Vietnam, le 27 octobre à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA

Un colloque sur la mission commerciale européenne dans la décoration intérieure au Vietnam a été organisé le 27 octobre à Hô Chi Minh-Ville.

Onze entreprises européennes venues de six pays - Belgique, France, Italie, Espagne, Portugal et Royaume-Uni - ont participé au colloque dans l’intention de pénétrer le marché de la décoration intérieure et des articles d’éclairage du Vietnam, en profitant des avantages apportés par l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (UE), qui sera conclu en 2016 selon les prévisions.

«Stabilité sociale, économie en forte croissance et marché dynamique constituent une grande opportunité pour les investisseurs européens désireux de s’installer au Vietnam», a affirmé Delphine Rousselet, directrice de projet du Réseau d'affaires Europe-Vietnam (Europe Vietnam Business Network - EVBN).

Miriam Garcia Ferrer, première conseillère et chef des Affaires économiques et commerciales de la Délégation européenne au Vietnam, a présenté aux participants les préparatifs que devront faire les entreprises européennes souhaitant investir au marché vietnamien, notamment dans le secteur de la décoration intérieure et extérieure. Les opportunités ainsi que les défis générés par l'Accord de libre-échange Vietnam-UE ont également été soigneusement analysés. Aux dires des experts, la levée des barrières tarifaires pour bon nombre de produits, dont les meubles, favorisera les activités commerciales des entreprises européennes sur le marché vietnamien.

Selon l’EVBN, environ 1,5 million de Vietnamiens sont capables d’acquérir des produits de luxe, ceux-ci résidant notamment à Hô Chi Minh et Hanoi, les deux villes les plus peuplées et animées du pays où nombre d’hôtels quatre et cinq étoiles et de centres commerciaux nécessitent des décorations de qualité.

Selon les experts, les entreprises européennes devront aussi bien prendre en compte la protection de la propriété intellectuelle, le manque de main-d’œuvre qualifiée ainsi que les pratiques commerciales des Vietnamiens.

Malgré tout, "le Vietnam est un pays vraiment émergent dont le marché s’avère prometteur", a jugé Delphine Rousselet, directrice de projet de l’EVBN, un réseau fondé en 2013 et financé par l’Union européenne, qui a pour mission d’augmenter les exportations et les investissements des PME européennes sur le marché vietnamien.

David Hodkinson, directeur du design à la société Noor Design, basée depuis 2003 à Hô Chi Minh-Ville, a précisé que ces dernières années, le marché vietnamien de la décoration intérieure n’avait cessé de croître. Il a précisé que la compréhension du marché était l’élément clef pour les entreprises entreprenant des projets.

À cette occasion, les entreprises européennes ont visité des supermarchés, des centres commerciaux de la ville, pour évaluer leur mode de fonctionnement et voir ce qu’ils proposaient en matière de décoration intérieure. Elles feront la même chose le 30 octobre à Hanoi. -CVN/VNA