Hanoi (VNA) - Le réalisateur français Régis Wargnier et l’actrice Catherine Deneuve, du film Indochine, qui a remporté l’Oscar du meilleur film étranger en 1993, seront au 4e Festival du film de Hanoï. Rendez-vous du 1er au 5 novembre prochain.  

Catherine Deneuve et Linh Dan Pham dans Indochine, sorti en salles en 1992. Photo : Archives/CVN

Placé sous le thème «Cinéma – Intégration et développement durable», le 4e Festival international du film de Hanoï (HANIFF) aura lieu du 1er au 5 novembre et accueillera 12.000 invités vietnamiens et étrangers.

Le 25e anniversaire du film Indochine

La présence de grands noms du cinéma français au 4e festival international du film de Hanoï marque le 25e  anniversaire de la sortie du film Indochine, qui comme chacun sait a été tourné au Vietnam.

En 1989, Regis Wargnier est venu au Vietnam pour effectuer des repérages pour son film Indochine. Plusieurs sites dans les provinces de Ninh Binh et Quang Ninh (Nord), notamment la baie de Ha Long, outre quelques localités voisines de Hanoï, ont été choisies. C’était la première fois qu’une équipe étrangère était autorisée à filmer au cœur du Palais impérial de Huê et au Palais du roi Bao Dai, le dernier  du Vietnam.

Indochine a aidé le monde à bien comprendre le Vietnam de la période 1930-1950, et il a reçu en 1993 l’Oscar du meilleur film étranger. Il est un drame romantique français réalisé par Régis Wargnier, sorti le 15 avril 1992. L’œuvre explore les relations d’une propriétaire française d’une plantation d’hévéas et sa fille indochinoise adoptée.

Les stars d’Indochine sont Catherine Deneuve, Vincent Perez et Linh Dan Pham. Le rôle de la maîtresse des lieux revient à Deneuve, l’une des plus grandes actrices françaises de sa génération et de la seconde partie du XXe siècle. L’actrice est notamment lauréate de deux Césars de la meilleure actrice ; elle a également obtenu une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice. Linh Dan Pham est une actrice vietnamo-française. Elle a reçu une nomination au César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans ce long-métrage.

«Mon grand-père vivait au Vietnam et mon père y a fait la guerre. Mais ce n’est pas cela qui m’a poussé à faire +Indochine+», a partagé le réalisateur Régis Wargnier lors d’un de ses voyages au Vietnam.

«Nous travaillons avec l’ambassade de France à Hanoï pour l’accueil d’artistes français au HANIFF, pour le lancement de la première version numérique d’Indochine au Vietnam», a informé un représentant du Département de cinématographie du Vietnam.

Une scène du film Indochine. Photo : Archives/CVN


Environ 200 films présentés  

Pour ce 4e festival, bien des nouveautés sont prévues. Les célébrations démarreront d’abord par la  projection du film d’ouverture dans l’après-midi du 1er novembre au Centre national du cinéma. La cérémonie d’ouverture aura lieu le soir même au Palais culturel et de l’amitié Viêt-Xô, tout comme pour la cérémonie de clôture. Les deux événements seront retransmis en direct sur les chaînes télévisées VTV1 et VTV2.

Ensuite, avant les trois séances de projection du film prévues en plein air, des défilés de mode vietnamienne  et italienne de 30 minutes sont prévus au programme. Par ailleurs, toutes les séances de projection comporteront des tapis rouges, et non plus seulement lors des cérémonies d’ouverture et de clôture. Les festivaliers pourront aussi découvrir l’exposition «La situation du Vietnam dans quelques films étrangers», et se faire plaisir aux kiosques à souvenirs. Ces activités ont pour objet de promouvoir à l’étranger l’image du Vietnam comme celle du festival. Un atelier de création de films pour les jeunes est aussi prévu.

Pour ce 4e Festival international du film de Hanoï, la société de publicité Sen Vàng et le metteur en scène Hoàng Nhât Nam sont invités à écrire un scénario pour les cérémonies d’ouverture et de clôture. Environ 200 films nationaux et étrangers vont être projetés.

Le meilleur long-métrage se verra décerner le premier prix, d’une valeur de 5.000 dollars. D’autres récompenses seront attribuées au meilleur court-métrage, au meilleur metteur en scène, au meilleur acteur, à la meilleure actrice, et la liste est non exhaustive.

Ce festival est considéré comme un moyen important de promouvoir l’image d’un Vietnam stable et hospitalier à travers Hanoï, «ville de la paix». La 3e édition, qui s’était tenue du 23 au 27 novembre 2014, avait couronné le long-métrage Dâp canh giua không trung (Battement d’ailes dans les airs), de la réalisatrice vietnamienne Nguyên Hoàng Diêp.

Et pour être complet, le HANIFF 2014 avait donné lieu à 190 projections gratuites au profit de plus de 30.000 spectateurs, ravivant la flamme du public hanoïen pour les œuvres cinématographiques vietnamiennes. -CVN/VNA