Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - Le Vietnam, l’une des économies les plus dynamiques de l’Asie du Sud-Est, dispose d'un potentiel pour devenir un centre de technologie financière, aussi dénommée Fintech, de la région.

Selon un article publié récemment sur le site web theaseanpost.com, ces dernières années, l'économie vietnamienne a connu une croissance impressionnante, de 6,8% en 2017, niveau supérieur à l'objectif initial de 6,7% fixé par le gouvernement.

En même temps, la croissance de la classe moyenne et le nombre croissant d’internautes résultant de la croissance économique rapide ont stimulé l'économie numérique. Le Vietnam compte actuellement 54% de sa population utilisant l'internet et ce nombre devrait augmenter ces prochaines années. Le gouvernement a avancé plusieurs initiatives afin de consolider l'économie numérique.

Avec un tel potentiel dans l'économie numérique et des perspectives économiques prometteuses, il n'est pas surprenant que le Vietnam devienne rapidement un centre de startup de Fintech de la région. Les données du Vietnam Briefing montrent que 39.580 nouvelles entreprises ont pénétré sur le marché vietnamien les quatre premiers mois de 2017, soit une augmentation de 14% par rapport au premier trimestre 2016. La Fintech est devenue un secteur attrayant pour les investisseurs, attirant 129 millions de dollars en 2016.

En outre, l'écosystème de la Fintech au Vietnam a progressé rapidement. La scène de la Fintech au Vietnam s'est également diversifiée, car les nouvelles entreprises se concentrent dans tous les domaines: prêts, paiements mobiles, etc.

Une des raisons pour lesquelles le Vietnam est devenu un terrain fertile pour les nouvelles entreprises des technologies financières est due au soutien du gouvernement. En 2016, ce dernier a créé le Département pour le développement du marché et des entreprises scientifiques et technologiques (NATEC), relevant du ministère des Sciences et Technologies, qui vise à fournir un appui en matière de formation, ainsi qu'une aide financière aux nouvelles entreprises.

Le gouvernement a également mis en place des régimes fiscaux spéciaux pour les nouvelles entreprises, sous certaines conditions.

En outre, il existe divers programmes qui aident les jeunes entreprises. Par exemple, le Vietnam Innovative Startup Accelerator (VIISA) a investi 6 millions de dollars dans des startup afin de contribuer à la création de sociétés multinationales au Vietnam.

L'an dernier, Korea Investment Partners (KIP) et Mirae Asset Venture Investment auraient investi 10 millions de dollars pour le développeur vietnamien d'applications mobiles Appota.

Alibaba exploite également la popularité de la Fintech au Vietnam. Samsung Pay est entré sur le marché en septembre dernier à la suite d'un accord avec la National Payment Corporation of Vietnam (NAPAS). Peu de temps après, Alibaba a signé un protocole d'accord avec NAPAS en avril afin de permettre aux touristes chinois d'utiliser Alipay lors de leurs déplacements à travers le Vietnam.

En conclusion, le Vietnam a parcouru un long chemin, passant d'une économie basée sur l'agriculture à une économie dotée de belles perspectives de développement de la Fintech.-VNA