L’ancienne ville de Hôi An est une destination attrayante pour les visiteurs nationaux et internationaux. Photo: Hoang Tuan Anh

Hanoï (VNA) - Le patrimoine culturel est considéré comme une ressource importante pour le développement du tourisme au Vietnam. Dans de nombreuses localités, la préservation et la promotion du patrimoine ont contribué à faire de celui-ci un produit culturel attrayant, et à attirer de nombreux touristes.

En 1999, l’ancienne ville de Hôi An a été reconnue par l’UNESCO comme patrimoine culturel mondial. Depuis, de nombreux projets d'investissement visant à rénover des monuments, à moderniser les infrastructures et les paysages urbains ont été mis en place par le Comité populaire de Quang Nam.  La province a également mené des enquêtes et des recherches scientifiques sur le patrimoine culturel...

Cela a contribué à changer la physionomie de Hôi An, dont les rangées de maisons anciennes se dégradaient, qui est devenue au fil des années une attraction touristique majeure dans le pays. Les villages de métiers traditionnels ont aussi été relancés et dynamisés.

Le patrimoine culturel de Hôi An captive les touristes nationaux et internationaux. L’image de cette ancienne ville, douce, avec ses maisons anciennes le long de la romantique rivière Hoai, ses monuments historiques précieux et l’hospitalité chaleureuse de sa population ravisssent tous les visiteurs.

En 1999, Hôi An n’avait accueilli que 160.000 visiteurs et comptait 17 établissements d’hébergement, contre 3,2 millions de visiteurs en 2017 (dont près de 1,8 million de touristes internationaux) et plus de 540 établissements d'hébergement (villas, hôtels, auberges, homestays). Hôi An est considérée comme une localité modèle dans la préservation du patrimoine et l'amélioration de la qualité de vie de sa population en liaison avec le développement touristique.

Temple de la littérature Van Miêu –Quôc Tu Giam. Photo: Ngoc Nick-CPV


Cette réussite de Hôi An a réaffirmé le lien étroit entre conservation du patrimoine et développement du tourisme. La rénovation et la préservation des héritages sont soutenues directement par le gouvernement dans les localités du pays, avec 3 types d'interventions : arrêt de la dégradation, rénovation et restauration. De 2016 à 2018, le pays a compté 238 sites rénovés et embellis, pour un coût total de 124,4 milliards de dongs.

En outre, ces dernières années, la sensibilisation de la population à la protection des héritages a été améliorée. La communauté a ainsi pu mieux comprendre et participer activement à la rénovation et à la promotion du patrimoine.

Grâce à la coopération entre le gouvernement et la communauté, les vestiges après rénovation sont devenus des produits touristiques attrayants. Les localités sont également devenues des adresses touristiques attirant une foule de touristes. On peut citer les exemples suivants: Palais présidentiel de Hô Chi Minh, temple des Rois fondateurs Hung, monuments de Yên Tu, Palais de la Réunification, Temple Ngoc Son, Temple de la littérature Van Miêu-Quôc Tu Giam...

Lors de la conférence "Protéger et promouvoir la valeur du patrimoine culturel du Vietnam pour le développement durable", tenue fin juillet dernier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'est déclaré "impressionné" par l’augmentation du nombre touristes dans les sites patrimoniaux ces dernières années.

"En 2017, le Vietnam a accueilli plus de 16 millions de visiteurs (dont 7 millions d'étrangers) dans des lieux classés patrimoines culturels ou naturels  de l’humanité. De nombreux héritages culturels immatériels sont devenus des attractions touristiques", a déclaré le Premier ministre.

Ceci montre les grandes contributions du patrimoine au développement socio-économique des localités, contribuant en partie à la résolution des problèmes d'emploi, à l'amélioration de la vie matérielle et spirituelle des populations concernées. Le patrimoine est considéré comme une source attrayante de tourisme; le développement du tourisme durable associé au patrimoine contribue également à protéger et à promouvoir efficacement la valeur des patrimoines du pays. -CPV/VNA