Hanoi (VNA) – Cette année, les exportations de bois et produits dérivés poursuivent leur rythme de croissance. Le chiffre d’affaires à l'exportation de ces produits est estimé à 3,3 milliards de dollars sur les cinq premiers mois de l’année, soit une hausse de 8,2% en variation annuelle.

Transformation des palettes de bois en meubles. Photo: VNA

Les quatre principaux débouchés que sont les États-Unis, la Chine, le Japon et la République de Corée représentent 78,1% des exportations totales. Une forte croissance a été observée sur les marchés américain et sud-coréen, à savoir respectivement de 45,3% et 9,7%.

Entre janvier et avril, le Vietnam a expédié pour 1,1 milliard de dollars de bois et produits dérivés vers les États-Unis, 367,3 millions vers la Chine, 350,7 millions vers le Japon et 288,8 millions vers la République de Corée.

Cependant, le président de l'Association de l'industrie du bois et de l'artisanat de Hô Chi Minh-Ville, Nguyen Quoc Khanh, a averti que les Etats-Unis, le plus grand marché de bois et produits dérivés du Vietnam, accordaient la priorité au secteur de bois national, en baissant l’impôt sur le revenu des entreprises à 25%. Il a ainsi recommandé aux entreprises vietnamiennes d’exporter des produits différents à ceux bénéficiant désormais des privilèges accordés par Washington.

La demande mondiale de bois et meubles en bois augmente. C'est un avantage pour le Vietnam car la production des objets d’intérieurs est un de ses points forts.

Des meubles en bois vietnamiens. Photo: VNA

Selon les statistiques du Canada, les importations de meubles en bois ont fortement progressé au cours des premiers mois de 2018, essentiellement en provenance de la Chine, des États-Unis et du Vietnam. La plus forte croissance a concerné le Vietnam qui occupait 12,6% du total des importations de ces produits vers le Canada.

En même temps, les importations japonaises de meubles en bois ont chuté tant en volume et qu’en valeur. Tokyo a réduit ses importations en provenance de Chine mais importé davantage de produits vietnamiens, ce qui s'est traduit par une hausse de 0,8% de la part de marché du Vietnam au Japon. A noter qu'avec le temps, les produits vietnamiens s'adaptent de plus en plus aux standards japonais.

Le Japon a promulgué une loi sur le bois "propre" en mai 2017 afin de garantir l'origine des produits en bois exportés vers le pays. Cela oblige les entreprises vietnamiennes à utiliser des matériaux en bois issus de l'exploitation légale et durables si elles veulent commercer avec le Japon.

Une étude de Technavio a montré que les exportations mondiales des fournitures de bureau devraient connaître une croissance de 3,71% pour la période 2017-2021 en raison de la demande croissante de produits de luxe, assemblés et respectueux de l'environnement.

Dans ce contexte, les entreprises vietnamiennes devraient continuer à améliorer la conception et la qualité de leurs produits afin de répondre aux tendances du marché et d'augmenter leurs exportations.

Nguyen Quoc Khanh a indiqué que les prévisions pour le secteur pour 2018 et les années suivantes était très prometteuses, ajoutant que l’augmentation de part de marché globale n’est pas difficile pour le Vietnam puisque les principaux producteurs se tournent vers d'autres industries. L'objectif des entreprises nationales est donc de profiter de cette opportunité, a-t-il conclu. –VNA