Cette année, environ 40% des litchis de Bac Giang devraient être destinés à l’exportation. Photo : CVN

 

Bac Giang (VNA) - Les autorités provinciales de Bac Giang (Nord) ont veillé à assurer une promotion commerciale efficace des litchis.

Cette année, la superficie des cultures de litchis de Bac Giang est estimée à environ 29.000 ha, pour une production prévisionnelle de 180.000 tonnes, a informé Duong Van Thai, vice-président du Comité populaire provincial. À lui seul, le district de Luc Ngan en recense quelque 16.000 ha, avec une production prévue de 90.000 tonnes, soit le double de l’an dernier.

Afin de faciliter la distribution des litchis, spécialité de la province de Bac Giang, la promotion commerciale doit être accélérée. Actuellement, la Chine reste le premier marché de consommation des litchis de Bac Giang, selon le Service provincial de l’industrie et du commerce. Ce pays représente aussi 80% des exportations de ce fruit vietnamien. De plus, l’an dernier, les litchis vietnamiens ont pénétré trois nouveaux marchés: le Moyen-Orient, le Canada et la Thaïlande.

Coopération gagnant-gagnant

Bac Giang a également établi des partenariats avec les supermarchés Big C à Hanoï et Co.op Mart dans le Centre et le Sud afin d’élargir son réseau de distribution.

La province septentrionale de Bac Giang, principale productrice de litchis du pays, a choisi d’adhérer aux normes GlobalGAP, un référentiel de bonnes pratiques agricoles reconnues et applicables partout dans le monde, alors que d’autres appliquent les normes VietGAP (Bonnes pratiques agricoles vietnamiennes), moins restrictives parce qu’au niveau national. Les cultures font l’objet d’un suivi rigoureux de la part des services compétents. L’objectif  à terme est d’exporter ce fruit vers les marchés les plus exigeants tels que les États-Unis, l’Union européenne ou l’Australie. Cette année, environ 40% des litchis de Bac Giang devraient être destinés à l’exportation.

Dans le but d’assurer une diffusion efficace des fruits, les autorités provinciales ont aménagé des milliers de lieux pour permettre aux fruiticulteurs de vendre leurs litchis aux grossistes. Elles ont aussi simplifié les formalités administratives pour les entreprises importatrices étrangères. Plusieurs compagnies ont signé des contrats avec les cultivateurs qui s’engagent, en retour, à fournir des litchis produits selon les normes GlobalGap ou VietGap. Ainsi, les agriculteurs peuvent cultiver avec le soutien des autorités locales, qui les aident à écouler leurs fruits à des prix plus élevés.

En définitive, il s’agit d’un modèle de coopération pour lequel chaque partie est gagnante, les cultivateurs accroissant leur niveau de vie et la localité enregistrant une hausse du PIB.-CVN/VNA