Hanoi (VNA) – Le Tribunal populaire supérieur de Hanoi a confirmé mardi 26 juin les accusations et les peines contre Dinh La Thang et cinq de ses complices dans l’affaire d’apport de 800 milliards de dôngs de capitaux de PetroVietnam à OceanBank.

Dinh La Thang et ses complices devant le Tribunal populaire supérieur de Hanoi. Photo: VNA


L’ancien président du Conseil des membres de PetroVietnam, Dinh La Thang, purgera 18 ans de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" comme le verdict rendu en première instance en mars dernier par le Tribunal populaire de Hanoi.

Conjointement avec une peine de 13 ans de prison prononcée le 14 mai 2018 par le Tribunal populaire supérieur de Hanoi pour son implication dans l'affaire de "détournement de biens" et d’"actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences", dans une affaire survenue au sein du groupe PetroVietnam et de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation(PVC), Dinh La Thang a écopé un total de 30 ans de prison.

Les accusations et les peines ont également été maintenues pour l’ancien directeur général adjoint de PetroVietnam Nguyên Xuân Son, et les anciens membres du Conseil des membres de PetroVietnam Vu Khanh Truong et Nguyên Xuân Thang.

Lors du procès en première instance, Nguyên Xuân Son,Vu Khanh Truong et Nguyên Xuân Thang ont été condamnés respectivement à 30 mois, 5 ans et 22 mois de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".

L’ancien membre du Conseil des membres de PetroVietnam, Nguyên Thanh Liêm, a vu sa peine se confirmer de 20 mois de rééducation sans détention pour le même chef d’accusation.

L’ancien chef comptable et ancien chef du comité des finances, de la comptabilité et de l’audit de PetroVietnam Ninh Van Quynh purgera 23 ans de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" et "appropriation de biens par abus de pouvoirs d’un dépositaire public".  

Seulement l’ancien membre du Conseil des membres de PetroVietnam Phan Dinh Duc a vu sa charge transformée en "manquement aux obligations professionnelles, causant de graves conséquences" et a reçu un avertissement au lieu de 15 mois de rééducation sans détention. Il sera également exempté des obligations civiles.

Outre les peines d’emprisonnement, le tribunal a demandé à Dinh La Thang, Ninh Van Quynh et Vu Khanh Truong de payer 600 milliards de dôngs, 100 milliards de dôngs et 40 milliards de dôngs ; et à Nguyên Xuân Son, Nguyên Xuân Thang et Nguyên Thanh Liêm, 15 milliards de dôngs chacun, pour réparer les préjudices matériels qu’ils ont causés à PetroVietnam. – VNA