Musée d'ethnologie du Vietnam. Photo : VNA
 
 
Hanoï (VNA) - Les musées présentent de riches valeurs éducatives. Cependant, ceux de Hanoï sont souvent déserts malgré leurs emplacements pratiques et leurs abondantes collections.

Malgré une histoire qui remonte à un demi-siècle, le Musée des Beaux-Arts du Vietnam accueille très peu de personnes chaque jour et 85% de ses visiteurs sont étrangers. Même les artistes n’y viennent qu’au moment des expositions.

A une rue de distance, le Temple de la Littérature, au contraire, accueille des milliers de visiteurs par jour.

Selon l'artiste Luong Xuan Doan, vice-président de l’Association des Beaux-Arts du Vietnam, "les expositions peuvent être trop académiques pour les visiteurs ordinaires car elles décrivent parfois une longue histoire sans aucun charme pour ceux qui ne connaissent pas les beaux-arts".

De son côté, Truong Quoc Binh, membre du Conseil national des patrimoines, a indiqué que "les musées vietnamiens ne sont pas assez attrayants en ce qui concerne la façon dont ils exposent des objets et utilisent des systèmes de son et d'éclairage".

Une autre raison : les musées de Hanoï ont peu de liens avec les agences de tourisme du fait du manque d'informations disponibles et d'activités de marketing. Partageant cette idée, Phi Thi Thu Khuyen, chef de la Division de la communication de Vietrantour, a souligné que "pour attirer davantage de visiteurs, les musées devraient être plus actifs dans l'établissement de relations avec les agents touristiques étrangers afin qu'ils puissent mener des activités de promotion auprès de leurs clients".

Alors que beaucoup d’autres établissements sont déserts, le Musée d'Ethnologie du Vietnam reste une exception notable car il accueille un grand nombre de visiteurs chaque jour. La coopération efficace entre le musée, les écoles et les agents touristiques à Hanoï en a fait l'une des destinations les plus intéressantes de la capitale.-VNA