Vol special de Vietnam Airlines pour rapatrier des citoyens vietnamiens de Guinee equatoriale hinh anh 1Des citoyens vietnamiens rapatriés de Guinée équatoriale. Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) – Vers 15h10 du 29 juillet, le vol spécial transportant 219 citoyens vietnamiens bloqués en Guinée équatoriale en raison de la pandémie de COVID-19 a atterri en toute sécurité à l’aéroport international de Noi Bai, à Hanoi.

Il s’agit du 41e vol de la Compagnie aérienne nationale du Vietnam-Vietnam Airlines pour rapatrier des citoyens vietnamiens à l’étranger vers le pays d’origine. Il s’agit d’un vol spécial avec pleins d’émotions. Ce vol a été décollé à un aéroport étranger avec pleins des conditions défavorables.

Lors d’un échange avec l’Agence vietnamienne d’Information (VNA), le chef du Département de communication et de label, Dang Anh Tuan a partagé que dès le début de la pandémie de COVID-19, Vietnam Airlines est déjà prête à accompagner le gouvernement et les habitants pour organiser des vols de rapatriement de Vietnamiens bloqués à l'étranger.

Malgré des risques de contamination, tout le personnel de la Compagnie aérienne nationale est toujours prêt à œuvrer ensemble avec tout le pays à participer à la première ligne dans le combat contre le COVID-19.

Comme le vol VN68 rapatriant 30 citoyens vietnamiens de la ville de Wuhan, province chinoise du Hubei, épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus réalisé par Vietnam Airlines en février dernier, cette fois-ci, en écho de l’appel des dirigeants de Vietnam Airlines, de nombreux agents se sont portés volontaires pour participer au vol rapatriant des citoyens vietnamiens de Guinée équatoriale. Au total plus de 130 personnes  - pilotes, hôtesses de l’air, techniciens, agents travaillant sur terre…-  se sont portés volontaires. Plusieurs hauts dirigeants  de Vietnam Airlines sont aussi prêts à participer à cette mission si le devoir les y obligent.

Tous les vols de rapatriement ont été réalisés avec des normes rigoureuses en sélectionnant des membres d’équipage expérimentés, des ingénieurs, des techniciens, du personnel au sol chevronnés sans négliger les préparatifs minutieux du matériel de réserve pour faire face à n’importe quelle situation. Le tout est effectué dans le but d’accomplir la mission confiée, a précisé Dang Anh Tuan.

Selon Dang Anh Tuan, Vietnam Airlines a préparé ce vol durant un mois avec des dizaines de réunions sous la direction du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, du Comité national de direction sur la prévention et le contrôle du COVID-19, du ministère des Communications et du Transport, Vietnam Airlines.

Auparavant, le transporteur aérien national avait participé à plusieurs campagnes lancées par le gouvernement, telles que évacuation des travailleurs en Libye en 2011 et 2014, rapatriement de citoyens vietnamiens en raison du tremblement de terre et du tsunami au Japon en 2011…

Cette fois-ci, les responsables de Vietnam Airlines ont travaillé avec les ministères et branches concernés comme les ministères des Affaires étrangères et de la Santé pour les préparatifs nécessaires au cas où il y aurait des cas suspects de COVID-19.

Ensuite, après des avis du Comité national de direction sur la prévention et le contrôle du COVID-19, le transporteur aérien national était actif dans les préparatifs suivants allant des équipements de protection individuelle, des chambres avec sas, sous pression négative, la désinfection de l’appareil durant le trajet, les préparatifs des combustibles pour le vol…

Vietnam Airlines s'est aussi heurtée de maintes difficultés durant le processus de préparation de ce vol et a cherché à tout régler. Il faut citer notamment l’aéroport de Bata en Guinée équatoriale qui n'accueille pas encore les appareils modernes exploités par Vietnam Airlines.

En particulier, le ministère vietnamien des Affaires étrangères a assisté Vietnam Airlines dans la recherche des lignes aériennes appropriées, des aéroports éventuellement utilisés pour atterrir en cas d’urgence.

Pour régler de telles difficultés, Vietnam Airlines a décidé de choisir des pilotes chevronnés dont un capitaine qui a déjà participé au vol d'évacuation des travailleurs en Libye en 2011 et 2014, un groupe de techniciens très expérimentés, a partagé Dang Anh Tuan.

Immédiatement après l’atterrissage à l’aéroport international de Noi Bai, le capitaine Pham Dinh Hung a informé que le vol avait été mené en toute sécurité.

Quant à Phung Hoang Quan, hôtesse de l’air, il a révélé qu’il s’agissait de la 3e fois qu’il participait à un vol de rapatriement des ressortissants vietnamiens après ceux ramenant des citoyens vietnamien d'Ukraine et du Canada.

Pourtant, ce qui est tout à fait différent avec les deux précédents vols c’est qu’il a fallu limiter au maximum les contacts avec les passagers pour réduire des risques de contamination car il y avait des passagers contaminés, ce qui a constitué un défi pour les hôtesses de l’air tout au long du vol.

Enfin, il a ajouté qu’il était prêt à participer à d’autres vols de rapatriement des ressortissants vietnamiens avec Vietnam Airlines. -VNA