Vers une relance du secteur ferroviaire : il faut changer la pensee de son personnel hinh anh 1En 2020, la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (VNR) établira des tableaux d'exploitation des trains sur chaque section et itinéraire conformément à chaque heure et saison appropriées afin d'améliorer l'efficacité de l'exploitation. Photo : Minh Son /Vietnam+

Le secteur ferroviaire fait face à de nombreuses pressions concurrentielles d'autres types de transport, aux mécanismes, politiques liés à son développement, selon des experts.

La part de marché en baisse en raison des pressions concurrentielles

Lors d'une conférence tenue le 4 janvier 2020 pour faire le bilan des activités de la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (VNR) en 2019 et mettre en œuvre les tâches de 2020, on a appris que cette compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de près de 8.200 milliards de dôngs et le salaire mensuel moyen de ses travailleurs était de 9,12 millions de dôngs.

Selon les dirigeants de la VNR, pour atteindre ces résultats, les compagnies de transport sont actifs dans la recherche de sources de marchandises et le développement de nouveaux produits tels que  services de conteneurs express et frigorifiques, transport de marchandises des entrepôts aux gares, services d'emballage pour les passagers en groupe et tarifs de fret flexibles.

Le secteur s'est également concentré sur l'amélioration de la qualité des services et le développement d'un plus grand nombre d'agents de distribution. De même, les systèmes de billetterie électronique ont été améliorés avec plus de fonctions pour améliorer les services aux clients, ont-ils précisé.

Cependant, les responsables de la VNR ont également reconnu que la production et les revenus du secteur étaient maintenus aux mêmes niveaux qu'il y a un an, et n'ont pas encore atteint le plan établi, car le taux d'occupation est resté faible, voire en baisse, par rapport aux années précédentes.

Expliquant la raison de cette situation, le président du conseil des membres de la VNR, Vu Anh Minh, a dit que certains des règlements et des décrets n'avaient pas encore été finalisés, tandis que les problèmes concernant les mécanismes et politiques dans le domaine de l'exploitation et des affaires des infrastructures ferroviaires, et la gestion de l'utilisation des terres n'ont pas encore été résolus, ce qui a eu des répercussions importantes sur les activités et les résultats de production de l'entreprise.

En particulier, la création de plusieurs transporteurs aériens low-cost avec de nouvelles lignes de courtes et moyennes distances, qui étaient auparavant des atouts du transport ferroviaire, a créé d'énormes pressions concurrentielles et réduit les parts de marché du secteur, a insisté Vu Anh Minh.

En outre, les ressources d'investissement pour le développement des infrastructures ferroviaires en 2019 n'ont pas été distribuées en raison d'un problème de mécanisme, tandis que les capitaux pour l'entretien des infrastructures ferroviaires n'ont atteint que 40%.

Selon Mme Nguyen Thi Phu Ha, vice-présidente du Comité de gestion des capitaux publics des entreprises, le secteur ferroviaire fait face à une compétitivité féroce. C'est l'une des industries sans ressources externes pour le développement, ses revenus dépendent du service de billetterie.

Le Comité de gestion des capitaux publics des entreprises a travaillé avec la VNR pour fixer les objectifs de production et d'affaires, a-t-elle remarqué. Elle a espéré que les ministères et d'autres secteurs aideront la VNR en soumettant prochainement un projet d'infrastructures au Premier ministre.

Il est nécessaire de disposer de plus de mécanismes et de politiques pour aider le secteur à améliorer sa compétitivité et à construire ses stratégies de développement efficaces, a-t-elle ajouté.

Restructuration pour faire peau neuve

Selon le président du conseil des membres de la VNR, Vu Anh Minh, la loi révisée sur les chemins de fer 2017 a ouvert de nouvelles opportunités pour le secteur ferroviaire en termes de mécanismes et de politiques.

Le secteur verra des changements mais pas immédiatement, a souligné ce dirigeant de la VNR, ajoutant qu'il faut du temps et des feuilles de route globales.

En 2020, la VNR établira des tableaux d'exploitation des trains sur chaque section et itinéraire conformément à chaque heure et saison appropriées afin d'améliorer l'efficacité de l'exploitation.

En plus, la VNR fera des efforts pour minimiser les accidents de la circulation ferroviaire, s'efforçant de réduire d'au moins 5% par rapport à 2019 le nombre de cas, de décès et de blessés.

Il prendra des mesures pour réduire les coûts d'exploitation, exploitera efficacement les locomotives pour réduire les coûts de carburant et respectera la réglementation sur l'exploitation des trains pour assurer la sécurité.

La VNR veillera également à la mise en œuvre de son projet de restructuration au cours de la période 2017-2020 juste après son approbation par les autorités, appelant à l'implication de la société pour attirer les investissements dans le développement des infrastructures ferroviaires, tout en diversifiant les services d'accompagnement dans les gares pour augmenter les revenus; et promouvoir le fret, les marchandises et les services d'acheminement de fret ainsi que le service de livraison porte-à-porte. -VietnamPlus