Photo: tuoi tre

Hanoi (VNA) - Dans son dernier rapport, la Banque mondiale a revu à la hausse sa prévision de croissance pour le Vietnam. Selon elle, le pays pourrait tabler, en 2017, sur une croissance de 6,7% contre 6,3% annoncée en juillet dernier. Ce bon résultat devrait se poursuivre en 2018. 

D’après un rapport du gouvernement, l’objectif de croissance fixé à 6,7% en 2017 par l’Assemblée nationale est tout à fait réalisable en raison des excellents chiffres enregistrés au 3ème trimestre 2017.  Si l’économie nationale se porte bien, c’est grâce notamment à l’augmentation du pouvoir d’achat et à la croissance continue de l’industrie manufacturière orientée vers l’exportation.

Cet optimisme ne doit cependant pas faire oublier que de nombreux obstacles sont encore présents et risquent, à moyen terme, de freiner la croissance du pays. L’économiste Luu Bich Ho précise : «Les difficultés sont encore nombreuses. Le taux de décaissement des fonds publics reste très faible. La croissance de crédit n’est que de 11% alors que nous avions prévu 21% au début de l’année. Le règlement des créances douteuses ne répond toujours pas à notre attente et les dettes publiques demeurent élevées».

Pour garantir durablement la croissance, de nombreuses mesures ont été prises par le gouvernement : appliquer une politique monétaire flexible, réduire les coûts logistiques, accélérer la privatisation partielle des entreprises étatiques.

L’économiste Huynh The Du à l’Université de Fullbright déclare: «Il est essentiel de mettre en place les composants permettant d’assurer durablement  la croissance de l’économie nationale. L’Etat doit accompagner le secteur privé. Il est également indispensable de garantir un traitement identique à toutes les entreprises, qu’elles soient publiques, privées ou à capitaux étrangers et ce, surtout au niveau de l’accès aux financements».

La résolution adoptée le 10 novembre dernier par l’Assemblée nationale fixe les priorités du gouvernement en 2018, à savoir : la stabilisation macro-économique, le contrôle de l’inflation, la poursuite de la restructuration économique en vue d’améliorer la croissance et l’amélioration de l’environnement d’affaires pour renforcer la compétitivité de l’économie nationale.

Le Vietnam s’est fixé comme objectif d’atteindre une croissance de 6,5% à  6,7% en 2018. -VOV/VNA