Tran Thi Nga lors du procès. Photo : VNA


Ha Nam (VNA) – Le 22 décembre à Ha Nam (Nord), le Tribunal de haut niveau a confirmé le verdict de Tran Thi Nga qui avait été condamnée en première instance à neuf ans d’emprisonnement pour « propagande contre l’Etat de la République socialiste du Vietnam » , selon la clause 1 de l’article 88 du Code pénal.  

Tran Thi Nga (née en 1977), domiciliée dans le quartier de Hai Bà Trung, ville de Phu Ly, province de Hà Nam (Nord), a plaidé non coupable. Cependant, sur la base des documents et des preuve recueillis au cours du processus d'enquête et vérifiés lors du procès, ainsi que du témoignage de témoins et de l'argumentation au procès, le juge a conclu qu'elle était coupable. Elle a été en outre condamnée à la résidence surveillée pendant cinq ans à compter de la fin de l’exécution de sa peine d’emprisonnement.

Tran Thi Nga est accusée d’avoir diffusé de fausses informations de nature à dénigrer l​a collectivité publique, à saper l'union nationale et la confiance du peuple en l'administration publique.

Il lui est reprochée d’avoir produit, détenu et diffusé 13 vidéo-clips ​aux contenus ​anti-étatique sur ​des blogs et ​​les pages Facebook “Thuy Nga”, “Trân Thi Nga” et la page YouTube “trần thúy nga”, créés par elle-même, de septembre 2014 à janvier 2017.

Elle est encore accusée d’avoir écrit et affiché des slogans diffamant les dirigeants du Parti et de l’État, les forces de police, et incitant à boycotter les élections législatives de la XIVe législature et celles des conseils populaires du mandat 2016-2021.-VNA