Hanoi (VNA) – Le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (Molisa) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont lancé conjointement vendredi 14 décembre à Hanoi la deuxième phase du projet de la hotline sur la prévention et la lutte contre la traite des personnes au Vietnam.

La vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyên Thi Hà, s’adresse à la conférence sur le déploiement du projet, le 14 décembre à Hanoi. Photo : VNA

La vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyên Thi Hà, a déclaré que le Vietnam a fait ces derniers temps de gros efforts pour prévenir et combattre le trafic des êtres humains. Cependant, dans un contexte de traite des êtres humains de plus en plus complexe, la demande de conseils et d’informations sur la migration sans risque et la traite des êtres humains ne cesse d’augmenter.

La mise en place d’une hotline pour la prévention et la lutte contre la traite est donc considérée comme l’une des mesures les plus efficaces et les plus appropriées pour renforcer le réseau de coopération et de coordination en matière de prévention et de lutte contre la traite des êtres humains au Vietnam, a-t-elle indiqué.

Avec le soutien et technique de la JICA, le Molisa a mis en œuvre ce projet de juillet 2012 à mars 2016, contribuant aux efforts du gouvernement dans la prévention et la lutte contre la traite des êtres humains et la réinsertion des victimes de la traite.

Cette hotline est opérationnelle à partir d’octobre 2013 et a reçu jusqu’en juin dernier près de 13.000 appels, dont plus de 9.000 entretiens d’information, 3.500 séances de conseil psychologique et d’assistance psychosociales liées à la politique, près de 300 appels relatifs à l’intervention pour les victimes.

Encouragés par les résultats obtenus lors de la première phase du projet, le Molisa et la JICA continuent de coopérer sur la deuxième phase du projet dans l’objectif de mettre en place un système national de hotlines nationales afin de contribuer au renforcement du mécanisme d’aiguillage des services au Vietnam et à la coopération transfrontalière avec les pays voisins en matière de prévention et de lutte contre la traite.

La vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyên Thi Hà, a fait savoir que la deuxième phase du projet devra renforcer davantage le nombre d’interventions en plus d’accueillir les dénonciations. – VNA