Hanoi (VNA) – Une équipe de chirurgiens de l’Hôpital militaire central 108 a réalisé avec succès une chirurgie endoscopique pour prélever une partie de foie sain sur un donneur vivant pour être transplantée à un patient, marquant la première pratique réussie du genre au Vietnam.

 

Une greffe de foie exceptionnelle a partir d’un donneur vivant hinh anh 1Première chirurgie laparoscopique pour prélever morceau de foie sain chez un donneur vivant pour une transplantation hépatique. Photo : VNA

Durant cette opération qui a duré cinq heures, un morceau du lobe droit du foie est prélevé sur le donneur vivant et transplanté au receveur après que le foie malade ait été enlevé, a indiqué le Docteur Lê Van Thanh, chef du département de chirurgie hépatobiliaire et pancréatique dudit hôpital.

Le donneur s’est rétabli après six jours, tandis que le receveur a également vu une fonction hépatique normale et de bonnes conditions de santé après 10 jours, a-t-il fait savoir.

Il s’agit d’une des techniques chirurgicales les plus compliquées réalisées par la laparoscopie, nécessitant un haut niveau d’expérience de la part des médecins et des équipements sophistiqués, a indiqué le responsable.

Actuellement, le Vietnam dispose de neuf établissements médicaux pouvant effectuer une transplantation hépatique, avec un total de 300 patients ayant subi une transplantation hépatique à ce jour.

L’Hôpital militaire central 108 a effectué le plus grand nombre de transplantations hépatiques à partir de donneurs vivants dans le pays avec 91 cas. L’établissement prévoit d’augmenter le nombre de transplantations hépatiques chaque année à 100-150 cas, contre 40-50 actuellement.

Les médecins vietnamiens ont à ce jour maîtrisé cette technique qui permet de pallier tant aux hépatopathies en phase terminale qu’aux insuffisances hépatiques aiguës, suscitant l’espoir pour les patients victimes d’une pathologie hépatique.

Cirrhose, cancer, hépatite... Les maladies du foie dites hépatiques sont en forte augmentation. Les statistiques ont montré que chaque année, environ 2.000 à 2.500 patients souffrant de maladies du foie ont besoin d’une transplantation au Vietnam. – VNA