Phu Tho (VNA) – Le Tribunal populaire supérieur de Hanoi a ouvert mardi 5 mars en appel le procès en appel de l’affaire d’organisation des jeux d’argent à l’échelle nationale impliquant des milliers de milliards de dôngs.
 
Vue du procès en appel de l’affaire d’organisation des jeux d’argent, à Phu Tho. Photo : VNA

Le président du jury Nguyên Vinh Quang a annoncé la décision de porter l’affaire en appel, selon laquelle 82 accusés doivent comparaître sur recours formulé par le parquet et sur appel fait par ceux qui solicitent une réduction de peine, un sursis et une amende prononcée à titre de sanction.

Ce procès devrait se dérouler jusqu’au 12 mars au siège du Tribunal populaire de la province de Phu Tho (Nord) qui avait jugé en première instance l’an dernier 92 accusés pour leur rôle dans un réseau de jeux d’argent en ligne via deux portails Rikvip et Tip.club.

Ce réseau tentaculaire de jeux d’argent en ligne a attiré près de 43 millions de comptes depuis 2015 pour une somme totale transférée estimée à environ 10.000 milliards de dôngs, faisant de cette organisation le réseau le plus important en envergure et en revenu jamais connu au Vietnam. 

Deux protagonistes Nguyên Van Duong, ancien président du conseil des membres de la Hi-Tech Security Development and Investment Ltd. Co. (CNC), et Phan Sao Nam, ancien président du conseil d’administration de VTC Online Telecommunications Company (VTC online), avaient été condamnés respectivement à 10 ans et 5 ans de prison pour organisation de jeux d’argent et blanchiment d’argent.

Le jury a fait savoir que Nguyên Van Duong et Phan Sao Nam qui n’avaient pas fait appel de leur condamnation mais concernaient le contenu du recours déposé, et 24 autres accusés, avaient demandé par écrit à la juridiction de juger l’affaire sans leur participation
 
L’audience s’est également ouverte sans l’ex-directeur du Département général de la police Phan Van Vinh et l’ex-directeur du Département de la police de prévention et de répression de la criminalité liée aux hautes technologies Nguyên Thanh Hoa qui avaient été condamnés mais n’avaient pas fait appel de leur verdict. – VNA