Hanoi (VNA) - Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê qui a reçu le directeur général senior du japonais J Trust Corp, Nobiru Adachi, s’est félicité du souhait de cette société de participer à la restructuration de la Banque de construction du Vietnam (CBBank).
 
Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê (droite) et le directeur général senior du japonais J Trust Corp, Nobiru Adachi. Photo : VNA

Il a déclaré que le gouvernement vietnamien fournissait tout le soutien possible aux investisseurs nationaux et étrangers, en particulier ceux ayant une solide capacité financière et de gouvernance, ainsi qu’une expérience dans le secteur bancaire, pour participer à la restructuration des banques vietnamiennes en difficulté.

Vuong Dinh Huê a également fait savoir que le gouvernement vietnamien préconisait de trouver des partenaires pour vendre ou restructurer CBBank, ce qui sera décidé par le cabinet et le Premier ministre sur la base des suggestions de la Banque d’Etat du Vietnam.

Le gouvernement vietnamien et les investisseurs veulent la solution la plus réalisable et la plus avantageuse pour les parties concernées, a-t-il indiqué.

Le vice-Premier ministre a demandé à Nobiru Adachi et à ses collaborateurs de continuer à discuter de leur offre avec CBBank et la Banque d’Etat du Vietnam afin de soumettre leur plan au gouvernement et au Premier ministre.

Comme un certain nombre d’investisseurs s’intéressent également à CBBank, Vuong Dinh Huê a demandé à J Trust Corp de prendre rapidement les mesures qui s’imposent.

Outre CBBank, il a également salué la participation de la société japonaise à la restructuration d’autres organisations de crédit au Vietnam.

Nobiru Adachi, pour sa part, a déclaré que J Trust Corp propose des services de banque commerciale, de financement de détail et de recouvrement de créances en Asie, de la Mongolie à l’Indonésie. Elle a relancé avec succès plusieurs sociétés de finance à la consommation et restructuré des banques fragiles en République de Corée et en Indonésie.

Une fois autorisée, J Trust  Corp souhaite non seulement apporter des capitaux, mais aussi des technologies à CBBank et fera de son mieux dans cet effort, a-t-il déclaré, souhaitant que le gouvernement vietnamien et la Banque d’Etat du Vietnam créent les conditions favorables au succès de ses négociations et de sa transaction.

Il a dit souhaiter contribuer davantage aux relations bilatérales après avoir travaillé au ministère japonais des Finances et acquiert des expériences dans l’introduction des projets financés par l’aide publique au développement au Vietnam depuis 1997. – VNA