Hanoi (VNA) - Le Département de police chargé des enquêtes sur les crimes liés à la drogue (C04), relevant du ministère de la Sécurité publique, a annoncé vendredi 24 novembre avoir démantelé un réseau transfrontalier de production et de trafic de drogue et lancé des poursuites judiciaires contre sept suspects.

Un reseau de trafic de drogue des dizaines de millions de dollars demantele hinh anh 1Liao Zhihuai, chef d'un réseau transfrontalier de production et de trafic de drogue. Photo fournie par le ministère de la Sécurité publique


Le réseau était dirigé par Liao Zhihuai, un ressortissant chinois de 43 ans.

Début août 2023, le département a été informé que deux Taïwanais avaient l’intention d’utiliser des bateaux de pêche pour transporter de la drogue du Vietnam vers d’autres pays afin de la consommer via les routes maritimes.

Début septembre, six suspects du réseau sont arrivés au Vietnam. Ils ont réservé des hôtels, loué des voitures, embauché des traducteurs, loué des entrepôts et acheté 100 tonnes de ciment pour les rassembler dans un entrepôt du district de Hong Bang, ville de Hai Phong. Ensuite, ils ont quitté le pays.

Le 20 septembre, deux membres du réseau sont entrés au Vietnam. Ils se sont déplacés vers l’entrepôt de Hai Phong et ont dirigé le déchargement des sacs contenant de la drogue cachée dans l’entrepôt.

Deux jours plus tard, l’agence, en coordination avec les agences compétentes, notamment la police de Hanoi, Hai Phong et Thai Binh, et le Département de l’immigration du Vietnam, a simultanément arrêté les suspects impliqués dans cette affaire et fouillé l’entrepôt où 750 kg de kétamine ont été découverts. Liao a également été interpellé.

En élargissant l’enquête sur cette affaire, le 24 septembre, l’agence a collaboré avec la police de Hà Tinh pour arrêter Pham Duy Khanh, un résident local, engagé pour transporter des sacs contenant de la drogue vers le Vietnam. La police a saisi 22 sacs contenant 550 kg de kétamine cachés dans un faux réservoir d’essence et sous le siège passager, trouvés après avoir fouillé sa voiture.

Liao a déclaré aux enquêteurs que lui et ses complices avaient créé une société pharmaceutique, puis en avaient profité pour acheter des précurseurs et des produits chimiques afin de produire des drogues synthétiques. Les médicaments finis sont transportés au Vietnam par la route et rassemblés à Thai Binh, puis transportés à Hai Phong pour être exportés vers des pays tiers, a-t-il ajouté.

L’entreprise des suspects était autorisée à importer 64 types de précurseurs, produits chimiques et solvants pour un montant de près de 9 000 tonnes, d’une valeur de plus de 5,7 millions de dollars en un an, selon les enquêteurs.

Une enquête plus approfondie sur cette affaire est en cours. – VNA