Paris, 25 mars (VNA) - A l’occasion de la visite officielle en France du secrétaire général du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (CPV), Nguyen Phu Trong, le journal "L'Humanité" a publié un article sur les réalisations du Vietnam en matière de développement économique et la stratégie d'intégration internationale.

L'article cite Hoang Binh Quan, membre du CC du PCV et chef de la Commission des relations extérieures du CC du PCV, qui affirme que le Vietnam est sorti du sous-développement pour rejoindre le groupe des pays à revenus intermédiaires.

L’intégration internationale a accru le rôle et la place du Vietnam sur la scène mondiale, a-t-il dit, ajoutant que la participation du pays aux réseaux de production et de distribution internationale lui a permis d’élargir ses débouchés à l’exportation et de conclure des accords de libre-échange.

“Le Vietnam souhaite renforcer les relations avec les partenaires stratégiques et les grandes puissances ayant un rôle à jouer dans la sécurité et le développement national”, a déclaré le chef de la Commission des relations extérieures du CC du PCV.

Concernant la visite officielle en France du leader du PCV, M. Hoang Binh Quan a estimé que c’est un événement “particulièrement important”. Il s’agit de la première visite du plus haut dirigeant du Vietnam à Paris depuis 13 ans. Ce sera l’occasion de faire le point sur la coopération bilatérale, d’en évaluer les potentiels et de définir les orientations pour renforcer le partenariat stratégique signé en 2013.

La France est l’un des premiers partenaires commerciaux européens du Vietnam – la valeur des échanges bilatéraux est estimée à 4,62 milliards de dollars en 2017 – et elle accueille 7.000 étudiants vietnamiens. Les relations s’étendent aussi des domaines de la culture, de la santé, de l’éducation, de la formation, de la justice, de l’administration, des douanes, de la défense, de la sécurité ainsi que de la coopération décentralisée.

Parlant de l’assistance française pour le traitement du problème de l’agent orange/dioxine, M. Hoang Binh Quan a souligné que l’élimination des conséquences de l’agent orange/dioxine nécessite de grands efforts de la part du Vietnam et l’aide de la communauté internationale.

Le Vietnam apprécie pleinement la coopération française dans les recherches et la coopération médicale, a déclaré M. Hoang Binh Quan. Selon lui, dès les années 1970, des chercheurs français ont organisés des conférences thématiques sur les produits chimiques et leurs graves impacts sur la santé humaine. “Le Vietnam souhaite qu’ils poursuivent leurs études tant sur la mutation génétique que sur les traitements en faveur des victimes de différents générations”, a-t-il conclu. -VNA