Des enfants dans les ruines du sud de l'île de Sumatra, dévastée par le tsunami. Photo: REUTERS

Jakarta (VNA) - Le tsunami qui a soudainement frappé les rives du détroit de la Sonde la nuit du 22 décembre, faisant 429 morts, 1.485 blessés et 154 disparus, selon le bilan publié le 25 décembre par l'Agence nationale de gestion des catastrophes. La catastrophe a aussi obligé 16.082 personnes à se déplacer.  

La vague provoquée par le volcan connu comme "l'enfant" du légendaire Krakatoa, l'Anak Krakatoa, a rasé des centaines de bâtiments sur les côtes méridionales de l'île de Sumatra et l'extrémité occidentale de celle de Java. Bon nombre de réfugiés ont désormais trop peur pour rentrer chez eux. Car le danger n'est pas écarté: les experts mettent en garde contre le risque de nouvelles vagues mortelles dues à l'activité volcanique.  

C'est la troisième catastrophe naturelle très grave survenue en Indonésie ces six derniers mois, après la série de puissants séismes ayant frappé l'île de Lombok en juillet et août, puis le tsunami qui a rasé Palu, sur l'île des Célèbes en septembre, faisant 2.200 morts et des milliers de disparus. -VNA