Bangkok, 14 férier (VNA) - La Commission électorale (CE) thaïlandaise a recommandé la dissolution du parti Thai Raksa Chart, qui avait désigné la princesse Ubolratana Mahidol comme candidate au poste de Premier ministre aux élections de mars.

La Commission électorale thaïlandaise a disqualifié la sœur du roi de la liste officielle des candidats des partis au poste de Premier ministre pour les prochaines élections législatives. Photo: AFP/VNA

La CE a déclaré dans un communiqué que Thai Raksa Chart avait violé la loi électorale pour sa nomination la semaine dernière de la princesse Ubolratana, laquelle doit être interprétée comme "hostile à la monarchie constitutionnelle".

Le 11 février, la CE a disqualifié la sœur aînée du roi Maha Vajiralongkorn de la liste officielle des candidats des partis au poste de Premier ministre pour les prochaines élections législatives. Cette décision a été faite suite à l’opposition du roi Maha Vajiralongkorn qui a déclaré que la royauté doit être au-dessus de la politique.

La loi électorale thaïlandaise interdit à tous les partis de tirer parti de la royauté lors de leurs campagnes électorales. Ainsi, la CE envisage d'interdire le parti Thai Raksa Chart, qui entretient des liens étroits avec l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, de participer aux élections.

L'élection du 24 mars sera la première dans ce pays d'Asie du Sud-Est après le coup d'État militaire de 2014. -VNA