Hanoi (VNA) – Les taxes sur les importations d’acier aux États-Unis auront peu de conséquences sur l’économie vietnamienne. Estimations de dirigeants et d’hommes d’affaires.

"Pas d’influences considérables sur le Vietnam"
 

- Truong Van Phuoc, président de la Commission nationale de surveillance financière du Vietnam
 
Début mars, le président américain Donald Trump a annoncé des taxes de 25% sur les importations d’acier aux États-Unis et de 10% sur celles d’aluminium afin de protéger l’industrie sidérurgique nationale.
 
Ces changements n’auront pas une influence considérable sur le Vietnam parce que nous avons diversifié nos débouchés et les produits destinés à l’exportation. Plus précisément, le Vietnam est en train d’accélérer la signature d’accords de libre-échange avec des partenaires stratégiques comme le Japon et l’Union européenne, permettant ainsi de minimiser les impacts négatifs causés par les décisions de Donald Trump.
 
Au cours des deux premiers mois de 2018, les exportations d’acier du Vietnam aux États-Unis se sont chiffrées à plus de 104 millions de dollars, soit le double de la même période de l’an passé. Selon les Douanes vietnamiennes, ce montant occupe actuellement environ 16% de la valeur totale des exportations d’acier du Vietnam.
 
La croissance du PIB national a atteint, l’année dernière, 6,81%. Selon les prévisions, l’économie vietnamienne pourrait atteindre, en 2018, une croissance plus élevée que celle de l’année précédente.

Pour que l’économie nationale puisse résister aux politiques protectionnistes appliquées par de nombreux pays, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a proposé aux services concernés de suivre étroitement les fluctuations du marché mondial. Ce qui permettra d’atteindre, cette année, les objectifs économiques fixés.

"Il sera difficile d’exporter d’acier après les déclarations de Donald Trump"
 

- Nguyên Van Sua, vice-président de l’Association de l’acier du Vietnam

Selon le Département général des douanes du Vietnam, le pays a expédié en janvier et février 2018 environ 124.600 tonnes d’acier vers le marché américain pour 104,24 millions de dollars, soit plus de 2 fois qu’à la même période de 2017. Sans compter les produits en acier, d’une valeur de près de 74 millions de dollars.

Les fortes taxes sur les importations d’acier et d’aluminium appliquées par ce pays créeront de nouvelles difficultés pour les exportateurs, dont ceux du Vietnam.

Le Vietnam se classe actuellement 12e dans la liste des 20 premiers exportateurs sur le marché américain.

Les  États-Unis représentent un débouché exigeant,  avec de nombreuses barrières techniques. Avec les nouvelles décisions de l’administration Trump, le secteur de l’acier du Vietnam se heurtera à d’autres défis.
 
En 2017, les États-Unis ont importé d’acier d’une centaine de pays. Trois quarts proviennent du Canada, du Brésil, de République de Corée, du Mexique, de Russie, de Turquie, du Japon et d’Allemagne.

Ces nouvelles taxes exigeront des usines sidérurgiques vietnamiennes d’améliorer leur compétitivité et la qualité de leurs produits.

L’Association de l’acier du Vietnam a demandé au gouvernement et au ministère de l’Industrie et du Commerce de lancer des mesures de soutien en leur faveur.

"L’acier vietnamien pourrait continuer à être expédié aux États-Unis"
 

- Trân Dinh Long, président du groupe Hoà Phat

Les entreprises sidérurgiques vietnamiennes nesont pas étonnées  des nouvelles taxes de l’administration Trump.

Actuellement, les États-Unis importent environ 40 millions de tonnes d’acier par an, pour une valeur de 24 milliards de dollars, ce qui en fait le plus gros importateur au monde. La moitié provient actuellement de quatre pays : Canada, Brésil, République de Corée et Mexique.

D’après moi, l’acier vietnamien pourrait continuer à y être expédié malgré les nouvelles taxes américaines. Les producteurs dotés de meilleurs articles et de bonnes politiques pourront continuer à exporter leurs produits sur ce marché.

Depuis novembre 2016, Hoà Phat a commencé à exporter vers les États-Unis. L’année dernière, 147.000 tonnes d’acier de cette entreprise ont été expédiées, surtout vers les États-Unis, le Canada, l’Australie et l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est).

Selon les estimations de l’Association de l’acier du Vietnam, Hoa Sen, Dông A et VSC-POSCO sont aussi trois grands exportateurs vietnamiens d’aluminium et de tôle vers les États-Unis.

Afin d’augmenter la valeur des exportations d’acier et d’aluminium, les compagnies vietnamiennes pourront aussi se tourner vers l’ASEAN, un débouché prometteur.- CVN/VNA