Table ronde "Les Vietnamiens dans le monde du travail international", le 26 janvier à L’Espace - Institut français de Hanoï.

Hanoi (VNA) - Professeur Phan Van Truong, ancien vice-directeur général d’Alstom, a partagé ses expériences de gestionnaire d’entreprise lors d'une table ronde tenue le 26 janvier à l'Institut français de Hanoï.

Dans le cadre du projet d’employabilité francophone de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), L’Espace - Institut français de Hanoï -, en collaboration avec France Alumni Vietnam dépendant de l’ambassade de France au Vietnam, a organisé le 26 janvier la table ronde "Les Vietnamiens dans le monde du travail international".

L’évènement, qui a vu la participation du Professeur Phan Van Truong, ancien vice-directeur général d’Alstom, a été animé par les deux responsables du blog Café Sách Robooksta, Hoàng Vinh Thang et Phùng Nam Duong.

Fameux homme d’affaires, Phan Van Truong a vécu des expériences inédites en près de 40 ans de vie professionnelle. Sa manière de gestion sans précédent, qui mêle éléments occidentaux et orientaux, lui permet d’appliquer des méthodes à la fois innovantes et avancées.

Ses deux livres en vietnamien, Une vie de négociateur (2013) et Une vie de leader d’entreprise (2017), publiés par la Maison d’édition Trẻ (Jeunesse), rassemblent ses mémoires: gloire, pression, joies et tristesses. Ils se sont vendus à quelques milliers d’exemplaires au Vietnam, avec une dizaine de rééditions.

L'entreprise, une société en miniature

La carrière de chef d’entreprise Phan Van Truong a commencé à l’âge de 40 ans. Après plusieurs années de travail dans bien des pays du monde, ce détenteur de la Légion d’Honneur de la France est retourné au Vietnam pour devenir professeur et consultant au sein de plusieurs entreprises vietnamiennes.

"Évitez de rédiger de lourdes règlements intérieurs. Un bon directeur doit trouver ce dont a besoin son environnement dans sa simplicité. Plus les mécaniques sont simples, plus la culture d’entreprise est facile à adapter, plus le travail en groupe devient efficace", a-t-il conseillé lors de la table ronde.

Surtout, Phan Van Truong a insisté sur le fait que le rôle du chef est d'optimiser les relations personnelles au travail. "Être calme est un long processus que je dois m’entraîner tous les jours. Soyez francs et gentils avec tous les employés est la seule solution pour alléger les pressions."

Quelques mauvais concepts de recrutement ont été également cités. Par exemple, au Vietnam, on cherche plutôt de jeunes qualifiés, mais selon lui, l’efficacité au travail augmente en fonction de l’âge. "L’âge est une bonification des savoir-faire et des savoir-vivre… Les jeunes travaillent plus efficacement que les vieux? En réalité, c’est l’inverse".

La table ronde a aussi été l’occasion pour Phan Van Truong de raconter les facettes cachées de sa vie de gestionnaire d’entreprise. Tout au long de sa carrière, les échecs furent nombreux; donc, pour lui, la patience et l'optimisme sont des qualités obligatoires pour tous les entrepreneurs.

"Si je pouvais remonter le temps, je ne choisirais jamais cette carrière de leader d’entreprise!, a avoué le Professeur. Car depuis 40 ans, je n’ai eu aucune nuit tranquille et j’ai subi des problèmes de tension artérielle à cause de négociations de contrats tendues et prolongées. J'ai visité une centaine de pays et j'ai gagné beaucoup d’argent, mais je n’ai pas eu de temps pour voyager ou dépenser!"

Le Vietnam, un pays aux énormes potentialités

Le Prof. Phan Van Truong attend des changements positifs du pays grâce à la jeune génération de Vietnamiens.

La table ronde a vu la participation de nombreux jeunes Vietnamiens cherchant des inspirations et orientations dans le marché du travail. Phan Van Truong leur a donné plusieurs conseils pour mieux comprendre l’ère actuelle. Selon lui, "maitriser l’information et l’Internet est aujourd’hui obligatoire, comme lire et écrire autrefois".

Il a souligné l’importance de la mondialisation, du numérique qui changent fortement la vie quotidienne, mais aussi la culture d’entreprise. Via les discussions, le Professeur a partagé ses idées concernant les critères du recrutement modernes.

"Aujourd’hui, les entreprises ne regardent plus les CV. La nationalité, la couleur de la peau, la culture de chaque pays, etc. ne sont plus importantes. On ne s’intéresse plus aux diplômes mais au savoir-faire de chaque candidat".

Phan Van Truong n’a pas oublié de souligner que le Vietnam possède tous les potentiels pour devenir un nouveau "dragon asiatique". Il a constaté que les Vietnamiens sont naturellement intelligents, curieux, dynamiques, travailleurs et accueillants, mais avec cependant certaines mauvaises habitudes à corriger, qui seront soulignées dans son prochain livre.

"Nous sommes rapides, mais imprudents. Puis, nous ne sommes pas éduqués pour affirmer notre personnalité, mais plutôt pour devenir des modèles plus ou moins démodés. Nous n’acquérons pas de compétences souples. Nous ne sommes pas confiants devant les étrangers. Et souvent, nous ignorons la formation des employés".

Son premier conseil est de suivre un mode de vie responsable "pour la communauté". "Protéger notre Terre est le geste le plus simple. Soyez aussi vous-même et respectez les valeurs humaines, ce sont des conditions pour devenir un citoyen du monde", a-t-il insisté.

Les deux livres de Phan Van Truong: "Une vie de négociateur" (rouge, 2013) et "Une vie de leader d’entreprise" (2017), publiés par la Maison d’édition Trẻ (Jeunesse).

Pour conclure, Phan Van Truong a appelé les jeunes Vietnamiens à changer leurs conceptions dans l’établissement d'un plan de carrière, en insistant sur le fait que l’économie du Vietnam est riche de potentiels à exploiter.

"Beaucoup de marques et d’entreprises du monde n’osent pas encore s’installer au Vietnam en raison du manque d’informations. Au lieu d'envoyer votre candidature pour devenir leur futur employé à l’étranger, pourquoi ne pas leur demander de devenir chef d’un bureau de représentation ici au Vietnam? Quel début de carrière idéal!", a suggéré l’entrepreneur. -CVN/VNA