Le prof. associé et docteur Tran Hong Thai (2e, à droite) participe au 18e Congrès météorologique mondial.

Hanoï (VNA) - Le 18e Congrès météorologique mondial qui se tient du 3 au 14 juin 2019 à Genève, en Suisse, revêt une signification importante pour les activités hydrométéorologiques au Vietnam.

C'est ce qu'a affirmé le prof. associé et docteur Tran Hong Thai, chef du Département général de météorologie et d'hydrologie relevant du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement.

Selon Tran Hong Thai, les risques de catastrophes naturelles vont au-delà de la capacité de résilience des pays. Ainsi, l'unité et la coopération sans frontière du milieu de chercheurs météorologiques mondiaux, dont ceux du Vietnam, ont contribué notablement à la mise en œuvre du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe des Nations Unies.

Le 18e Congrès météorologique mondial est un forum important et utile permettant aux météorologues dans le monde d’échanger, de coopérer, de discuter des plans stratégiques concernant les activités, le soutien en faveur des pays pauvres et des pays en développement.

Pour le Vietnam, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a d’ores et déjà activement soutenu le développement du Département général de météorologie et d'hydrologie du Vietnam. Il s’agit d’un grand soutien et d’une coopération efficace entre l’OMM et ses pays membres dans le cadre du Projet de démonstration concernant la prévision des conditions météorologiques extrêmes (SWFDP) pour l’Asie du Sud-Est.

L’exploitation réussie du centre régional d'appui à la prévision, l’expérience du personnel et de bonnes infrastructures constituent également un bon départ pour le Département général de météorologie et d’hydrologie du Vietnam de devenir un centre régional de prévision des crues.

Afin que le secteur de l'hydrométéorologie puisse bien répondre au développement socio-économique, le Département général de météorologie et d'hydrologie a proposé à l'OMM d’accorder un soutien dans le domaine de la météorologie agricole, notamment s’agissant de la création d’un centre de surveillance et d’alerte de la sécheresse.

L’organe vietnamien exprime le souhait que l’OMM accorde l’attention au développement d’une base de données sur la sécheresse agricole pour que les pays membres puissent y accéder.

Concernant le projet du système de prévisions de crues soudaines (FFGS), le Vietnam espère toujours recevoir l'appui de l'OMM pour améliorer des capacités, maîtriser le système de guidage contre les crues soudaines en Asie du Sud-Est (SEAFFGS).

En outre, le secteur de météorologie et d’hydrologie propose à l’OMM de lui soutenir de maîtriser de technologies nouvelles et modernes ; d’améliorer les capacités et les compétences des météorologues et hydrologues vietnamiens ; d’élargir la recherche de partenaires dans le domaine de la météorologie et la mise en œuvre des objectifs stratégiques de l’OMM.

Créée en 1950, l’OMM compte aujourd’hui 192 États et territoires membres. Elle est une institution spécialisée des Nations Unies qui assure la coopération internationale pour assurer le développement de la météorologie et de l’hydrologie opérationnelle. C’est une référence en matière d’évolution de l’atmosphère terrestre et des conséquences engendrées sur les océans et le climat. L’OMM a succédé à l’Organisation météorologique internationale (OMI) pour faciliter les échanges de données concernant le climat.

Le Congrès météorologique mondial se tient tous les quatre ans. Le congrès est le plus grand organe de l'OMM, qui décide des politiques générales et adopte le plan stratégique de l'OMM, outre vote des postes clés de l’organisation. En même temps, le 18e Congrès envisage de mettre en œuvre la réforme des organes constituants. –VNA