Moscou, 20 octobre (VNA) - La mise en œuvre de l'accord de libre-échange (ALE) entre l'Union économique eurasiatique et le Vietnam au cours des deux dernières années a été discutée lors d'un séminaire à Moscou, en Russie, le 19 octobre.
 
 Organisé conjointement par l'ambassade du Vietnam en Russie et l'Institut d'économie de l'Académie des sciences de Russie, cet événement a rassemblé plus de 60 délégués qui sont des fonctionnaires, des experts, des universitaires et des chercheurs de nombreux ministères et organismes de la Russie et du Vietnam.
 
Selon l’ambassadeur Ngo Duc Manh, après deux ans de mise en œuvre de cet accord, le commerce entre le Vietnam et les pays membres de l'Union économique eurasiatique avait enregistré une forte croissance, passant de 3,04 milliards d’USD en 2016 à 3,9 milliards d’USD en 2017.
 
 Les participants ont examiné l'impact de la mise en œuvre de l'accord sur les relations commerciales entre le Vietnam et les pays membres de l'Union économique eurasiatique en général et la Russie en particulier; et les difficultés et les défis rencontrés par les entreprises vietnamiennes lors de leur entrée sur le marché de cette union.
 
 Ils ont également analysé les faiblesses et les limites à prendre en compte lors de la mise en œuvre de l'accord et ont proposé des solutions.
 
 Les participants ont convenu que malgré la bonne croissance des échanges, le potentiel de l'accord n'avait pas encore été pleinement exploité, ajoutant qu'il fallait redoubler d'efforts pour exploiter efficacement les avantages apportés par cet accord.
 
 Selon Le Truong Son, président de l'Association des entreprises vietnamiennes en Russie, malgré l’itinéraire de réduction considérable des impôts, les obstacles non tarifaires restent inchangés. Par conséquent, il a noté que les entreprises vietnamiennes devaient étudier et développer des modèles de distribution adaptés à leurs produits.
 
 Le directeur du centre de recherche Vietnam-ASEAN relevant de l'Institut de l'Extrême-Orient (Académie des sciences de Russie), Vladimir Mazyrin, a indiqué que les deux pays devraient prendre des mesures pour réduire les coûts des produits, augmenter le compétitivité des marchandises, faire un meilleur usage des préférences tarifaires et améliorer les modes de paiement et de transport.
 
 L'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union économique eurasiatique a été signé le 29 mai 2015 entre le Vietnam et cinq pays de l'union, dont la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, l'Arménie et le Kirghizistan. Il est entré en vigueur le 5 octobre 2016. L'accord contribue à stimuler le développement économique de chaque pays, à promouvoir le commerce, les services et les investissements bilatéraux, ainsi qu'à développer la coopération dans la région. -VNA