Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue lors de la réunion. Photo : VNA
 
Hanoï (VNA) – Le Comité central de direction des programmes cibles nationaux pour 2016-2020 s’est réuni le 25 juillet à Hanoï sous la présidence de son chef, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue, dans le but de dresser le bilan de ses activités au premier semestre et de lancer les missions pour le second. 

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Tran Thanh Nam, fin juin 2019, environ 50,01% des communes dans le pays, soit plus de 4.400, ont répondu aux normes de la Nouvelle Ruralité. L’objectif consistant à porter à 50% le taux des communes aux normes de la Nouvelle Ruralité à la fin 2020, a été ainsi atteint en avance. Nam Dinh (Nord), Da Nang (Centre), Dong Nai et Binh Duong (Sud), sont les quatre premières localités dont tous les communes répondent aux normes de la Nouvelle Ruralité. Cependant, le rythme de travail dans certaines localités et régions demeure lent. Il existe en outre un grand écart entre régions. 

S’agissant de la réduction de la pauvreté, le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales Le Quan a indiqué que le taux de pauvreté devrait être ramené cette année à 4,5%. Toutefois, il a souligné que la réduction de la pauvreté n’était pas encore durable et que les écarts de revenus entre riches et pauvres se creusait. 

En matière de décaissent des investissements publics en faveur des programmes cibles nationaux, le vice-ministre du Plan et de l’Investissement Vo Thanh Thong a constaté que le rythme était lent et bien différent entre localités. Au premier semestre, les décaissements ne représentaient que 23% de l’objectif de l’année. Au niveau local, 47 des 63 villes et provinces du pays ont affiché un rythme inférieur au taux moyen national. Particulièrement, Ca Mau, Khanh Hoa, Hoa Binh, Quang Ninh et Dak Nong ne sont pas parvenus à décaisser les fonds depuis le début de l’année. 

Lors de la réunion, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue a critiqué les localités ayant un lent décaissement des fonds pour les programmes cibles nationaux, avant de leur demander de prendre des mesures rigoureuses pour remédier à ce phénomène. 

Le vice-Premier ministre a demandé aux organes compétents d’avancer des idées et propositions pour accélérer la réalisation des programmes cibles nationaux dans les temps à venir et assurer leur efficacité. -VNA