Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le gouvernement a tenu samedi 4 mai à Hanoï, sa réunion périodique pour le mois d’avril, sous la houlette du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Les membres du gouvernement analysé la situation socioéconomique du mois d’avril et proposé des mesures pour l’améliorer.

Lors de la réunion, le Premier ministre a estimé qu’en avril, la macroéconomie du pays a connu une stabilité. Certains indices continuent d’obtenir de bons résultats. L’inflation reste à bas niveau et est maitrisée malgré l’augmentation du prix des services et du pétrole. Le taux des foyers démunis a diminué de 26,1%.

Cependant, le chef du gouvernement a demandé d’inspecter l’augmentation du prix de la vente de l’électricité, renforcer la réforme administrative, améliorer l’environnement de l’investissement et des affaires.

A propos de l’investissement public, il a demandé aux membres du gouvernement de prendre des mesures plus fortes pour régler la lenteur dans le décaissement et d’appliquer des sanctions strictes pour les violations. Le gouvernement devra expliquer devant l’Assemblée nationale les questions concernant les fonds d’investissement public à moyen terme.

En ce qui concerne l’information et la communication, Nguyen Xuan Phuc a demandé à la presse d’informer de manière responsable visant à créer un consensus au sein de la société et à promouvoir le développement du pays.

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,31% en avril et de 2,71% au cours des 4 premiers mois de l’année, soit sa hausse la moins élevée depuis trois ans.

La valeur de la production industrielle a augmenté de 9,2%. 43 mille entreprises ont été créées et 17 mille autres ont repris leurs activités.

En avril, 5,7 milliards de dollars d’investissement étranger ont été décaissés, soit une hausse de 7,5%.

La valeur des exportations s’est élevée à 78,76 milliards de dollars et les importations, de 78 milliards. La balance commerciale est donc excédentaire, de 711 millions de dollars.

Cependant, la hausse du prix du pétrole sur le marché mondial devrait rendre difficile le contrôle de l’inflation. - VNA