Plus de 150 restaurants à Hanoi se sont engagés à devenir des "restaurants verts", faisant la promesse de ne plus tuer et proposer de recettes à base d'animaux sauvages sur leur menu dont le nom est cité dans le Livre Rouge.


Ils ont également décidé de fournir aux clients des informations régulières à propos des activités visant à défendre les animaux menacés tout en les encourageant à y participer.


La campagne "Restaurants verts" fait partie du projet intitulé "Changeons nos habitudes : diminuer la consommation des produits préparés à partir d'animaux sauvages à Hanoi, Vietnam", lancé par le Fond mondial pour la nature (WWF) et le Réseau de surveillance du commerce des espèces de faune et flore sauvages (TRAFFIC) et financé par l'Agence danoise de développement international (DANIDA). Le WWF et le TRAFFIC ont pris en haute estime la participation positive des restaurants à cette campagne. La liste des "restaurants verts" est présentée sur la page web du WWF et aussi sur celles des organes gouvernementales et des organisations non gouvernementales accréditées au Vietnam.


Pour cette campagne, le WWF a reçu la collaboration d'une trentaine d'étudiants de Hanoi qui se sont portés volontaires afin de sensibiliser les restaurateurs des 6 arrondissements sur la nécessité de défendre la nature dont les animaux sauvages menacés d'extinction.


Par ailleurs, les pages web concernées fournissent des informations sur les espèces victimes du trafic, ainsi que des programmes et des efforts en cours dans le travail pour leur défense. Y sont indiquées des mesures concrètes pour permettre et encourager ceux qui témoignent de la chasse ou du trafic de ces animaux rares de se manifester.-AVI