Panorama du Forum sur la réforme et le développement du Vietnam 2018. Photo : VNA
 
Hanoï (VNA) – Les moteurs de la croissance du Vietnam sont la réforme institutionnelle et les efforts pour augmenter la productivité du travail et la compétitivité des entreprises à travers des politiques et mesures appropriées.

C’est ce qu’a affirmé le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyen Chi Dung, lors du Forum sur la réforme et le développement du Vietnam 2018 (VRDF –Vietnam Reform and Developement Forum 2018), tenu le 5 décembre à Hanoï.

Selon le ministre Nguyen Chi Dung, les réalisations au cours des 30 ans de Renouveau ont permis de changer la physionomie de l’économie nationale en améliorant les conditions de vie des Vietnamiens et diminuant fortement le taux de pauvreté. Le Vietnam est devenu aujourd’hui un pays à revenu intermédiaire, qui s’intègre de plus en plus profondément à l’économie mondiale.

Fin 2017, le Vietnam avait une population de 97 millions de personnes, occupant la 14e place mondiale. Il était au 45e rang mondial en termes de PIB (environ 224 milliards de dollars) et au 134e rang en termes de revenu par habitant (plus de 2.300 dollars).

Le pays a enregistré l’année dernière une croissance économique de 6,81%. Avec 0,694 point en 2017, il s'est classé 116e sur 189 pays en matière d’indice de développement humain (IDH). Selon le rapport de la compétitivité mondiale 2017-2018 du Forum économique mondial (WEF) publié en 2017, le Vietnam était au 55e sur 137 pays, soit une progression de cinq places. Il a également grimpé de 14 places pour se hisser à la 68e position parmi les 190 économies observées dans le rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale.

Ces résultats positifs sont dus aux efforts continus du système politique, de la société, des entreprises, ainsi qu’à la coopération et aux assistances de la communauté internationale, notamment des partenaires de développement.

Indiquant que l’économie vietnamienne pourrait connaître une croissance moyenne de 6,85% pendant les années 2018-2020, le ministre Nguyen Chi Dung a affirmé la volonté du gouvernement vietnamien de continuer à chercher à profiter au mieux des opportunités et à traiter les défis. Il a insisté sur la nécessité d’appliquer des technologies modernes et de profiter des avantages du secteur privé.

Kamal Malhotra, Coordonnateur Résident de l’ONU au Vietnam, a constaté que le Vietnam avait besoin d’un nouveau modèle de croissance pour mieux exploiter ses potentiels et s’orienter vers une croissance verte. Selon lui, ce modèle doit être étroitement lié aux engagements concernant la réforme des services publics, la lutte contre la corruption et l’amélioration de la compétitivité. -VNA