Rapport de l'Unicef sur la situation des enfants au Vietnam

Réduire la sous-alimentation, encourager l'allaitement maternel, renforcer l'égalité dans l'éducation, surtout en faveur des enfants de familles d'ethnies minoritaires et défavorisées, enfants victimes du VIH/Sida et de sexe feminin.

Tels sont des défits actuels du Vietnam, soulignés dans le Rapport de l'Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance) sur la situation des enfants au Vietnam en 2010.


Dans le discours prononcé lors de la présentation du rapport, tenue mardi à Hanoi, Lotta Sylwander, représentante de l'Unicef au Vietnam, a souligné l'importance de réduire les inégalités dont souffrent les enfants de minoritaires ethniques, victimes du VIH/Sida et les fillettes.


Parlant des succès du Vietnam, elle a souligné l'augmentation ininterrompue des crédits budgétaires dans l'éducation et la santé. Par ailleurs, le taux de mortalité chez les nouveau-nés a connu une baisse de 50% par rapport à 1990. Le taux d'enfants souffrant de malnutrition est de 20% contre 35% en 2000. Environ 90% des enfants ont accès à des compléments en vitamine A, et la plupart à l'eau propre.


Réalisé depuis 2008 grâce à une coopération étroite entre l'Unicef et le gouvernement vietnamien, ce rapport est une synthèse de la situation des enfants dans le pays, au service de l'élaboration de nouvelles politiques et stratégies.


Selon Dang Nam, un responsable du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, les informations contenues dans le rapport vont aider son ministère à perfectionner le Programme national d'action pour l'enfance pour le période 2010-2020, le Plan quinquennal de développement du secteur du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, ainsi que le nouvel objectif national sur la réduction de la pauvreté.


Pour sa part, John Hendra, coordinateur de l'ONU au Vietnam, a estimé que les investissements dans la protection et le développement des enfants joueraient un rôle important pour le développer socio-économique du pays.


À cette l'occasion, le peintre Pham Luc expose, jusqu'au 15 septembre, une trentaine de peintures à l'huile et de laques sur les femmes et enfants du Vietnam.


"La moitié de la somme tirée de la vente de mes tableaux sera remise à l'Unicef pour contribuer à améliorer la vie des enfants vietnamiens", a déclaré Pham Luc. -AVI