Humble village de la banlieue sud de Hanoi, Chua est connu de tous les Vietnamiens amoureux de la poésie. C’est sans doute le village ayant la plus forte proportion de «population poète » du pays. Composer des vers fait partie intégrante de la vie des villageois, dont plusieurs sont membres de l’association des écrivains vietnamiens. La Voix du Vietnam est allée à leur rencontre.

Bercé par la rivière Day, Chua est un village agricole par excellence. Les villageois vivent de la culture du riz et de la patate douce… tout en dédiant leur âme à la poésie. Sur le porche du village, figurent 4 idéogrammes anciens signifiant « regarder les mots pour entrer et sortir du village ». Nguyen Nho Te, un villageois octogénaire, en est tout fier. « Nous sommes heureux d’hériter de nos ancêtres cet enseignement « regarder les mots pour entrer et sortir du village ». Un village où on fait attention aux mots, aux lettres à ce point est un village de valeur », dit-il .