Diên Biên (VNA) – Noong Luông est une commune rattachée à la province septentrionale de Diên Biên. C’est aussi une localité pionnière dans l’enseignement de l’écriture ancienne des Thai, l’une des communautés autochtones. Depuis trois mois déjà, tous les soirs, au siège du comité populaire communal, une trentaine de personnes apprennent à lire et à écrire dans la langue de leurs ancêtres.

Quand l’ecriture thai ancienne revient au gout du jour hinh anh 1Photo: VOV


Âgés de 15 à 73 ans et issus de tous les milieux sociaux, les élèves de cette classe ont trois points communs. Ils sont Thai, fiers de l’être et éprouvent tous le besoin de mieux connaître leur culture traditionnelle. À 73 ans, Lo Van Vuong a beaucoup perdu de son acuité visuelle et auditive, ce qui n’altère pas pour autant son bonheur d’être l’aîné de la classe.

“En fait, je connaissais déjà l’écriture thai dans sa forme rénovée, mais ça n’a rien à voir avec l’écriture ancienne”, confie-t-il. “Je suis heureux de pouvoir désormais lire et écrire cette langue telle qu’elle était pratiquée du temps de nos ancêtres. J’ai hâte de transmettre ce savoir à qui le souhaite”.

Après un mois d’apprentissage, Luong Thi Phuong Linh, 15 ans, maîtrise les bases de l’écriture ancienne.

“Je sais lire et écrire maintenant. C’est vraiment chouette, cette écriture ancienne. Il existe beaucoup de mots polysémiques et d’assemblages de caractères très particuliers. Il y a aussi des accents différents auxquels il faut faire très attention”, explique-t-elle.

Quand l’ecriture thai ancienne revient au gout du jour hinh anh 2Photo: VOV

 
Lancé début septembre, ce cours d’écriture thai ancienne est le deuxième à être organisé dans la province de Diên Biên. Au bout de trois mois d’étude, les élèves recevront un certificat remis par l’Association des arts folkloriques du Vietnam, affirme Chu Thùy Liên, cheffe adjointe du service provincial en charge des minorités ethniques.

“Nous continuerons d’organiser des cours de langue thai ancienne de façon à attirer le plus de jeunes possible”, assure-t-elle. “L’objectif est que les jeunes Thai puissent écrire et chanter dans leur langue traditionnelle, ce qui leur permettra de communiquer avec les autres Thai en Asie du Sud-Est et dans le monde”.

Le service en charge des minorités ethniques de la province de Diên Biên envisage d’organiser chaque année au moins une classe d’écriture thai ancienne. – VOV/VNA