Des fruits du dragon pour l'exportation. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - La Chine est actuellement un débouché important pour les produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vietnamiens, et les potentiels commerciaux entre les deux pays restent encore élevés.

Pour profiter de cette opportunité, les entreprises vietnamiennes doivent améliorer leur qualité et modifier leurs méthodes de production comme d’exportation pour augmenter leurs expéditions vers la Chine - un marché important mais de plus en plus exigeant à l’égard des produits agricoles, ont estimé des experts, lors  d’un colloque organisé le 20 juin à Hô Chi Minh-Ville.

Trân Thanh Nam, vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré que la Chine était le principal marché d'exportation de nombreux produits agricoles et aquatiques du Vietnam.

En 2018, le Vietnam a exporté des produits agricoles, sylvicoles et aquicoles vers la Chine pour une valeur de 11 milliards de dollars. En particulier, trois groupes de marchandises que sont fruits et légumes, caoutchouc, bois et produits en bois ont atteint un chiffre d’affaires d'exportation de plus d’un milliard de dollars. Mais ces derniers temps, la Chine a resserré la réglementation en matière de sécurité sanitaire des aliments et demandé aux entreprises d'importer des marchandises par les voies officielles pour contrôler la qualités des produits et la traçabilité.

Pour faire face à ce défi, les entreprises vietnamiennes doivent modifier leurs méthodes de production et d’exportation, en se focalisant sur l’amélioration de la qualité des produits, la traçabilité, l’emballage, l’étiquetage et les codes barres.

D’autres experts ont également estimé que les entreprises vietnamiennes devaient promouvoir l'exportation des produits de haute qualité, édifier le label pour les produits agricoles. Les entreprises nationales doivent également actualiser les politiques d’importation et les règles liées à la sécurité sanitaire des aliments de la Chine. -VNA