Hanoï (VNA) – Le vice-ministre laotien de la Défense et chef d'état-major général de l'Armée populaire du Laos, le général de corps d’armée Suvon Luongbunmi effectue une visite officielle au Vietnam du 13 au 17 mai.

Cérémonie d'accueil du vice-ministre laotien de la Défense et chef d'état-major de l'Armée populaire du Laos, le général de corps d’armée Suvon Luongbunmi. Photo: VNA

La cérémonie d’accueil de ce dernier a eu lieu lundi matin le 14 mai à Hanoï, sous l’égide du vice-ministre vietnamien de la Défense et chef d'état-major de l'Armée populaire du Vietnam, le général de corps d’armée Phan Van Giang.

Suite à la cérémonie d’accueil, la haute délégation laotienne a rendu une visite de courtoisie au général Ngo Xuan Lich, ministre vietnamien de la Défense, qui a souligné que cette visite contribuerait à dynamiser les relations d’amitié traditionnelle entre les deux pays, notamment leur coopération dans la défense.

Don son côté, le général de corps d’armée Suvon Luongbunmi a affirmé que les deux parties avaient convenu de renforcer leur coopération dans la formation des cadres et élèves militaires laotiens au Vietnam ainsi que l’édification d'une ligne frontalière de stabilité et de développement intégral.

En même temps, les deux parties devraient accélérer la recherche, l’exhumation et le rapatriement des restes de soldats volontaires et experts vietnamiens tombés au Laos, outre maintenir l’échange de délégations, les échanges culturels et sportifs et les rencontres entre jeunes officiers, a-t-il noté.

Photo de la famille des délégations des ministères vietnamien et laotien de la Défense. Photo: VNA

Le même jour, le général de corps d’armée Phan Van Giang s’est entretenu avec son homologue laotien Suvon Luongbunmi.

Les deux parties ont convenu que la coopération entre les deux d’états-majors généraux était intégrale, substantielle, efficace, contribuant à consolider la confiance mutuelle, la solidarité et l’amitié entre les deux Partis, deux Etats et deux peuples. La coopération entre les deux armées est devenue un pilier des liens bilatéraux.

Les deux parties renforcent régulièrement la coordination entre les gardes-frontières, luttant efficacement contre la criminalité transnationale, en particulier la criminalité liée à la drogue. Ils mettent en œuvre également la formation des cadres et experts militaires, échangent régulièrement des expériences et s’entraident dans l’amélioration des forces armées. –VNA