La 8ème Conférence économique et financière internationale Vietnam-R. de Corée. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Sous le thème "Plan de croissance prospère commun entre la République de Corée et le Vietnam", la 8ème Conférence économique et financière internationale s'est tenue le 22 mars à Hanoi.

L’événement était organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam, en collaboration avec le ministère des finances du Vietnam, la Commission nationale de surveillance des finances de la République de Corée et le magazine sud-coréen EDaily, avec la participation des dirigeants de ministères et d'agences tels que la Commission nationale de surveillance des finances du Vietnam, la Banque d'État du Vietnam, le Comité d’Etat de la bourse du Vietnam...

Appréciant la coopération dans de nombreux domaines entre le Vietnam et la République de Corée, le vice-ministre des Finances, Tran Xuan Ha, a déclaré qu'après plus de 25 ans d'établissement officiel de relations diplomatiques, le Vietnam et la Corée du Sud ont atteint de nombreux bons résultats. De nombreuses similitudes dans les traditions culturelles, les contextes historiques... ont contribué à promouvoir la coopération bilatérale, en particulier la coopération économique et financière.

La République de Corée est actuellement le deuxième partenaire commercial du Vietnam et celui-ci est le quatrième partenaire de la Corée du Sud. En 2018, le chiffre d'affaires des importations et des exportations a atteint 65,7 milliards d’USD, les exportations vietnamiennes à destination de la Corée du Sud ont atteint 18,20 milliards d’USD et les importations vietnamiennes en provenance de ce pays, 47,5 milliards d’USD.

La République de Corée est également un pays leader dans les pays et territoires qui investissent au Vietnam. Au cours des cinq dernières années, les investissements étrangers directs enregistrés par la Corée du Sud se sont établis à 7-9 milliards d’USD. En outre, ce pays est l'un des principaux donateurs du Vietnam avec de nombreux prêts octroyés par le biais du Fonds de coopération pour le développement économique de la République de Corée. Jusqu'à présent, le gouvernement sud-coréen a également signé un total de 55 accords de prêt avec le Vietnam, représentant un capital engagé de 2 milliards de dollars.

En ce qui concerne le marché des capitaux, plus de 6 600 investisseurs sud-coréens participent au marché boursier vietnamien et il existe au Vietnam 6 sociétés boursières financées par la République de Corée. En conséquence, la Corée du Sud est le premier pays à investir sur le marché boursier vietnamien. Dans le domaine de l’assurance, la participation de sociétés sud-coréennes telles que Hanwha Life, Mirae, Samsung Vina, Seoul Guarantee… et quelques autres entreprises. Les entreprises d’assurance sud-coréennes fonctionnent assez efficacement, contribuant à promouvoir le développement du marché de l’assurance au Vietnam au cours des dernières années.

Concernant la situation économique du Vietnam, le vice-ministre des Finances, Tran Xuan Ha, a également ajouté que l'économie vietnamienne continuait d'afficher une croissance impressionnante de plus de 7% en 2018. Outre le taux de croissance élevé, le Vietnam a pour priorité de maintenir et d’atteindre la stabilité macroéconomique, une inflation maîtrisée conformément aux objectifs fixés, un déficit budgétaire et un déclin de la dette publique. La balance des paiements a un double excédent, les taux d’intérêt et les taux de change sont stables.

Le Vietnam est une destination idéale pour de nombreuses grandes sociétés transnationales dont des sociétés sud-coréennes telles que Samsung, LG, Lotte. Au cours des 30 dernières années, il y a eu plus de 27 000 projets d’investissements étrangers totalisant plus de 335 milliards de dollars de capital social; dans lequel, le capital réalisé a atteint 185 milliards.

"Dans les temps à venir, le gouvernement vietnamien continuera à mettre l'accent sur les réformes institutionnelles, à renforcer la stabilité macroéconomique, à contrôler l'inflation et à garantir les grands équilibres de l'économie. Nous continuerons de restructurer l'économie, en particulier les investissements publics et les entreprises d'État, en améliorant l'environnement d’affaires et en favorisant une croissance économique rapide et durable », a souligné Tran Xuan Ha.

Kwak Jea a estimé que le Vietnam était partenaire important au sein de l’ASEAN en termes d’accélération de nouvelles politiques d’investissement dans l’éducation et les ressources humaines. En 2018, 3,3 millions de travailleurs vietnamiens et cambodgiens ont été échangés entre les deux pays et les entreprises sud-coréennes continuaient d’élargir leurs affaires au Vietnam. Les échanges commerciaux bilatéraux se développent et le Vietnam devient le troisième débouché de la République de Corée, après la Chine et les Etats-Unis.

Lors du débat sur les opportunités d’investissement dans les entreprises publiques du Vietnam, Le Thi Thu Ha, chef adjoint du Service de gestion de l’introduction des bourses de la Commission des sécurités de l'Etat du Vietnam, a précisé que le Vietnam accélérait la réforme et stimulait l’introduction en bourse (IPO-initial public offering) et la vente de ses actions au sein des entreprises publiques.

Récemment, le Vietnam a remporté pour la première fois le titre du plus grand marché d’IPO en Asie du Sud-Est.
Partageant les besoins de l’investissement des entreprises sud-coréennes, Kang Moon Kyung, de la compagnie boursière Mirae Asset, a précisé qu’en République de Corée, le groupe SK envisageait d’élargir ses investissements dans les entreprises publiques du Vietnam, notamment dans les secteurs des télécommunications, du pétrole, de l’énergie. D’autres groupes comme Samsung, LG, Posco, CJ… projettent d’investir plus fortement au Vietnam.

Dans le secteur des finances, des mémorandums ont été signés entre des banques vietnamiennes et groupes et compagnies sud-coréennes. -VNA