Des salanganes. Photo: Internet

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Le pays recense au total 4.283 établissements d’élevage de salanganes implantés dans 32 des  63 villes et provinces, selon un rapport présenté lors d’une conférence tenue le 20 avril à Ho Chi Minh-Ville sur la gestion et le développement de cet élevage.

Apparu au Vietnam depuis 2004, le métier d’éleveur de salanganes s'est développé fortement ces dix dernières années, notamment dans le delta du Mékong, le Nam Bo oriental et la région littorale du Centre.

Mme Do Tu Quan, présidente de l’antenne de l’Association des éleveurs de salanganes du Vietnam à Binh Dinh, a analysé les difficultés des exportateurs de nids de salanganes, malgré une forte demande sur le marché étranger, notamment en Chine. Les nids de salanganes produits au Vietnam ne répondent pas encore aux normes en matière de traçabilité et d’élevage. Par ailleurs, le Vietnam et la Chine n'ont pas encore signé de protocole sur l’import-export des nids de salanganes.

Le prix des nids de salanganes produits au Vietnam a fortement augmenté ces premiers mois de l'année, passant de 15-16 millions de dongs le kilogramme en 2017 à 23-24 millions de dongs le kilogramme. Le prix des nids nettoyés peut s’élever à 100 millions de dongs le kilogramme. En Chine, le prix d’un kilogramme de nids de salanganes variait entre 200 et 300 millions de dongs.

Des autorités et entreprises locales ont demandé aux ministères et secteurs concernés de travailler avec des organes chinois sur les possibilités d’exportation et l’élaboration de normes de qualités, de labels et d'un système d'instructions sur la traçabilité.

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Vu Van Tam a demandé de perfectionner les formalités juridiques favorisant le développement durable de ce secteur et d’organiser des visites en Malaisie, en Indonésie et en Chine pour étudier les expériences de ces pays. -VNA